Appli Wellness+ Espace membres & réservation FAQ Blog

Blessures : l’aquagym et ses bienfaits sur le corps

groupe de femmes en train de pratiquer l'aquagym
15 . 09 . 22

Connaissez-vous les bienfaits de la remise en forme en piscine ? Idéal pour reprendre le sport après une blessure, l’aquagym incarne une activité fitness douce et stimulante à la fois. Présentation des bienfaits de l’aquafitness et conseils pour soigner une blessure sportive.

Comment soigner les blessures sportives ?

Qu’il s’agisse d’une contracture, d’une élongation, d’un claquage, d’une tendinite voire d’une déchirure, la pratique d’un sport comporte son lot d’aléas. Rien à voir avec la fatalité toutefois. La survenue d’un accident est généralement liée à une erreur humaine.

Manque de préparation ou intensité trop élevée peuvent aboutir à de fâcheuses conséquences. Pour se soigner, plusieurs pistes. Outre l’immobilisation, l’utilisation de glace et les séances de kiné, la pratique d’un sport doux peut permettre une reprise sous le signe de la sécurité.

Comment reprendre le sport après une blessure ?

Le maître-mot au moment de la reprise d’une activité physique ? La douceur. Que l’on soit blessé au genou, à la cheville ou au coude, on conseille la pratique de sports soft capables de renforcer l’intégralité du corps. Objectif : réveiller harmonieusement la musculature tout en évitant les impacts et en protégeant les articulations.

C’est là que les sports aquatiques et notamment l’aquagym et ses exercices s’imposent. L’absence de gravité déleste l’ossature de toute charge, soulageant les articulations du même coup. En prime, l’aquagym stimule tous les muscles du corps de manière douce tandis que l’eau agit comme un massage sur les membres en mouvement.

Quels sont les effets de l’aquagym sur le corps

Cette discipline de fitness aquatique a fait ses preuves depuis de longues années. Ultra-complet, un cours d’aquagym limite drastiquement le risque de blessure tout en engageant l’intégralité du corps. Grâce à des mouvements fluides et amples, les articulations se mobilisent en douceur. Idéal pour reprendre le sport après un bobo mais aussi adapté à la pratique du fitness en cas d’arthrose, de surpoids ou en début de grossesse.

Du côté des bienfaits, l’aquagym :

  • Stimule le bloc cardio-vasculaire, améliorant l’endurance.
  • Renforce tout le corps.
  • Booste la circulation sanguine.
  • Aide à gérer le stress.
  • Gaine les abdominaux, la taille et raffermit haut et bas du corps, gommant la cellulite au passage.

A tester en complément pour bénéficier des effets positifs de l’eau : l’aquabiking, l’Aquadynamic™, l’aquatonus, l’aquawork



Quelle nage pour genoux/hanches/épaules ?

Selon la localisation d’une blessure ou d’une fragilité (genoux, hanches, épaules), certaines nages s’imposent tandis que d’autres s’avèrent contre-indiquées. Explications.

  • Nage pour les genoux : le crawl ou le papillon sollicitent peu les jambes, réduisant la pression infligée à l’articulation. En revanche, attention à la brasse qui sollicite beaucoup le genou, pouvant entraîner des douleurs en cas de pratique intense.
  • Nage pour les épaules : sujet à la tendinite de l’épaule ? Oubliez le crawl pour vous focaliser sur la brasse.
  • Nage pour les hanches : en cas d’arthrose des hanches, c’est la pratique de la brasse qui s’impose.

Comment éviter les blessures ?

Le respect de bonnes pratiques en matière d’entraînement permet de se préserver largement des risques de blessures. Parmi ces réflexes salvateurs, on retient :

  • L’échauffement : il doit être systématique et précéder, comme son nom l’indique, toute pratique sportive. Évidemment, il convient d’échauffer les muscles qui seront sollicités durant la séance. Par exemple, si l’on s’apprête à jouer la musculation half body axée sur le haut du corps, c’est cette partie que l’on échauffe, durant 10 à 15 mn. Grâce à l’échauffement, les muscles montent en température, ainsi que le reste du corps, assouplissant les articulations, les ligaments et les tendons. Le plus : s’échauffer décuple les performances.
  • Les étirements: on ne conseille plus de s’étirer après l’effort en raison du risque de blessures accru à ce moment-là. En revanche, la pratique régulière du stretching à distance des séances de sport intenses augmente la souplesse et la mobilité articulaire.
  • La modération : inutile de préciser que la pratique d’une activité intense 7 jours sur 7 augmente largement le risque de se blesser. Le corps, pour se renforcer et digérer l’effort, a besoin de périodes de récupération. On mise donc sur 3 séances hebdomadaires voire 4 si l’on ne peut pas s’en passer. Et si vraiment le 7 jours sur 7 s’impose, on joue la marche ou le yoga en alternance avec les sports les plus exigeants.

Prenez soin de vous !

Crédit photo : Wellness Sport Club – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?