Blog Espace membres & réservation

JO de Paris 2024 : comment s’entraîner pour le marathon ?

08 . 11 . 19

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 nous donnent, pour la première fois de l’histoire, l’opportunité de participer à certaines épreuves. L’occasion de remporter notre premier marathon ? Training de champion(ne) avec le coach.

Jeux Olympiques Paris 2024 : oser se frotter à de vrais athlètes
Du 26 juillet au 11 août 2024, les JO de Paris pourront se vivre en totale immersion. Un challenge unique à expérimenter en conditions réelles lors d’épreuves grandeur nature ou de manière virtuelle, aux côtés des plus grands athlètes du monde ! Au total, pas moins de 206 pays s’affronteront autour de la pratique de 28 sports olympiques donnant lieu à 306 épreuves. Parmi les sports recensés (athlétisme, aviron, badminton, boxe, cyclisme, haltérophilie, sports aquatiques, triathlon…), le marathon se déclinera en plusieurs formats de courses  pour permettre à chacun de participer. Les fondamentaux de la course à pied, c’est maintenant !

Se préparer pour le marathon des JO 2024 : ce qu’il faut savoir
Avis aux coureurs sur tapis, aux amateurs de trail ou de jogging du dimanche : un marathon, ça s’anticipe un minimum. Et ce, y compris dans le cas des épreuves JO 2024 courues sur des distances aménagées. Première règle : ne pas courir pour arriver dans les premiers mais viser déjà la ligne d’arrivée. Ça peut sembler basique mais c’est efficace pour faire baisser la pression, elle-même énergivore et fatigante. Du côté de la méthode, pendant la course, on prend soin de conserver un rythme régulier qui nous en laisse sous le pied. Traduction : il faut être en mesure de sprinter à la moindre occasion. En cas de faiblesse momentanée, de grosse fatigue, de douleur, on n’hésite pas à marcher afin de se ménager et on pense à s’hydrater pour tenir sur la durée. Allez, haut les cœurs, quand on veut, on peut !

On travaille l’endurance et le fractionné pour mettre toutes les chances de son côté
Parce qu’on n’a rien sans rien, pour courir un marathon, on doit commencer par… courir. Objectif : habituer le corps à l’effort long qui pioche dans les réserves et qui met le cardio à rude épreuve. Pour ce faire, rien de tel qu’un entraînement fort en stimulation cardio-vasculaire. On mise tout sur la course à pied évidemment mais aussi sur des cours de type RPM™, Sprint™, Bodyattack™ ou Grit cardio™. Le travail en fractionné donne quant à lui de la puissance et de l’explosivité. Là, des séances ciblées de type Grit plyo™ ou cross training s’imposent. Enfin, consigne importante être prêt le jour J, on démarre son programme d’entraînement tout en adoptant une hygiène de vie adaptée plusieurs mois avant l’épreuve. Bonne chance à tous !

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?