Blog Espace membres & réservation

Self-defense : 2 cours de fitness qui ont du punch

20 . 11 . 19

Vous avez toujours rêvé de pratiquer un sport de combat sans pour autant oser sauter le pas ? Lancez-vous dans l’arène grâce au Bodycombat™ et au boxing ! Présentation musclée avec le coach.

Bodycombat™ : pratiquer les arts martiaux à la sauce fitness
Développé par LesMills dans les années 90, le Bodycombat™ a depuis connu un succès explosif. Et pour cause, durant 45 à 60 minutes, ce cours de fitness fighting combine des enchaînements ciblés issus des arts martiaux. Coups inspirés du karaté, de la boxe et du taekwondo insufflent aux mouvements pieds-poings une énergie qui décoiffe. Technique et ultra-cardio, une séance de Bodycombat™ s’apparente à un challenge et ce, y compris pour les afficionados du fitness extrême. Bon à savoir : aucun coup direct n’est porté puisque les impacts sont réalisés « dans les airs ».

Les effets du Bodycombat™
Prêt à affronter une chorégraphie de Bodycombat™ ? C’est armé d’un cardio en acier trempé et d’une musculature tonique que l’on pénètre dans le studio. Arès une période d’échauffement, les coups commencent à pleuvoir. On enchaîne les mouvements pieds-poings à vive allure, stimulant ainsi la sangle abdominale en contraction constante. C’est elle en effet qui permet de conserver une posture correcte et un bon équilibre. Haut et bas du corps s’activent aussi dans le cadre d’un travail qui affûte la coordination et qui consomme une énergie folle. Pas moins de 750 calories peuvent s’envoler pendant une séance qui garantit de premiers résultats sur la silhouette en quelques semaines. A faire : investir dans une bonne paire de baskets qui préservent la cheville et dans une tenue de sport qui n’entrave pas la liberté de mouvement.

Boxing : le ring débarque en club de sport
L’originalité du boxing by Wellness ? Ce concept unique a été développé par un ancien boxeur professionnel. Voilà ce qui explique le côté ultra-réaliste du contenu des cours inspirés de la boxe anglaise, du kick-boxing et de la boxe thaïe. Au programme des chorégraphies de 60 mn, les sessions sac de frappe challengent le cardio et la puissance tandis que le shadow boxing en solo affûte technique et coordination. Pour ne pas dénaturer la discipline, le saut à la corde et le combat contre un adversaire (sans coups directs portés) font évidemment partie du lot. A la clé on peut s’attendre à une consommation moyenne de 650 calories.

Les effets du boxing
Inutile de vous le dire, un cours de boxing challenge résolument le cardio du sportif le mieux entraîné. En prime, les 3 rounds de 2 minutes chacun s’avèrent particulièrement éprouvants car ils impliquent la confrontation avec un adversaire. On agit donc sur le mental, la confiance en soi, le self control et la combativité. Côté silhouette, le corps se tonifie intégralement grâce au jeu de jambes qui sculpte le bas et aux coups portés qui développent la musculature des membres supérieurs. Le plus : le travail sur la coordination et sur la rapidité de déplacement. A faire : se munir de bottes et de gants de boxe pour pratiquer dans les meilleures conditions. 1, 2, 3, fightez !

Crédit photo : Melbourne – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?