Blog Espace membres & réservation

Musculation : avez-vous pensé au dos ?

Musculation et dos

Quand on pense plateau de musculation, on pense biceps, triceps, pectoraux mais… quand pense-t-on au dos ? Le coach nous explique pourquoi c’est essentiel.

Se muscler le dos : un bon point pour la santé
La plupart des mouvements de la vie de tous les jours stimulent les muscles du dos. Tirer, marcher, courir, se pencher ou tousser impliquent ainsi les muscles dorsaux et la colonne vertébrale. Voilà une bonne raison, s’il en fallait une, pour ne pas les négliger. D’autant qu’un dos musclé améliore la posture et limite les risques de blessures autant que les lombalgies.

4 façons de renforcer son dos
Pour renforcer cette partie cruciale de notre anatomie, rien de plus simple. Sur le plateau de musculation, on s’offre un circuit training incluant appareils de tirage et banc à lombaires et on case dans son agenda des cours de fitness ciblés. A nous la séance de Pilates qui renforce en profondeur, notamment le Pilates Ball qui cible particulièrement le dos. On teste aussi le yoga qui s’appuie sur des postures anatomiques challengeantes pour des résultats solides. A faire aussi : des exercices de gainage dorsal et notamment la planche sur le dos ainsi que la posture du parachutiste (ventre au sol, membres levés vers le ciel). Sensations inédites garanties !

5 astuces pour préserver son dos au bureau
La posture que l’on adopte sur son fauteuil de bureau compte pour beaucoup dans la bonne santé de notre dos. Et pour cause, elle nous tient immobiles des heures durant et ce, généralement 5 jours sur 7. Pour en limiter les potentiels effets néfastes, on commence par prendre conscience de sa position sur son fauteuil et on cale son dos dans le dossier. Important : l’écran de l’ordinateur doit se trouver à hauteur des yeux afin de ne pas avoir à baisser ou à lever la tête. La bonne santé de nos cervicales en dépend ! Bras et jambes doivent quant à eux respecter un angle moyen compris entre 90 et 120°. Enfin, on oublie les jambes croisées et la posture avachie qui comprime le sternum et les viscères au passage. La bonne idée : contracter son ventre et ses fessiers pour se tonifier en continu.

On pense aussi aux muscles antagonistes
Avis aux amateurs de musculation, le b.a.-ba de la discipline passe par un entraînement en « miroir ». Les muscles antagonistes du dos sont les abdominaux. En interaction directe avec les muscles du dos, la ceinture abdominale influe largement sur la posture et sur le maintien de la colonne vertébrale. On mise donc tout sur les exercices hypopressifs (soft pour le périnée) et sur les cours de fitness ciblés (CAF, CX Worx™, Pilates…).

Crédit photo : Alain Rico – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?