Blog Espace membres & réservation

Sport et santé : peut-on s’entraîner pendant la canicule ?

En vacances ou en ville, continuer à faire du sport (danse, fitness, musculation…) en pleine canicule est-il raisonnable ? Les tips du coach Wellness pour s’entraîner en toute sécurité.

Tip sport et canicule n° 1 : faire preuve de bon sens en adaptant son entraînement
Vous êtes en vacances, loin de votre club de sport climatisé préféré et vous ne pouvez pas pratiquer vos cours d’aquabike ou de Zumba® habituels. Qu’à cela ne tienne, la canicule n’aura pas raison de votre motivation ! Mais quitte à s’entraîner en pleine chaleur, le coach conseille d’écouter son corps avant tout. Ce serait dommage d’expérimenter le coup de chaleur qui gâche les congés en bord de mer. D’ailleurs, si la plage se trouve à proximité, pourquoi ne pas miser sur des activités aquatiques qui rafraîchissent ? A vous l’aquajogging, la natation ou l’aquagym ! Au niveau du rythme, attention à ne pas surmener l’organisme déjà soumis au stress d’une température extérieure extrême, et ce, d’autant plus si l’on pratique un sport non pas dans l’eau mais en pleine chaleur. Au moindre signe d’essoufflement ou de tachycardie, on lève le pied sur le vélo, on ralentit la vitesse des enchaînements des postures de yoga ou on réduit la cadence de sa randonnée. La bonne idée : prendre avec soi un brumisateur pour faire baisser la température.

Tip sport et canicule n° 2 : éviter les heures les plus chaudes et adapter sa tenue de sport
Vous l’aurez deviné, on évite de se lancer dans une séance de running effrénée à midi pile. Le bon timing ? Soit tôt le matin, soit tard le soir et dans les deux cas, on privilégie les zones ombragées. Côté look, on oublie la tenue de sport échancrée pour la remplacer par des vêtements confortables et légers qui protègent la peau un maximum. Evidemment, crème solaire, couvre-chef (casquette) et lunettes s’imposent.

Tip sport et canicule n° 3 : s’hydrater plus qu’à l’accoutumée
Les fortes chaleurs augmentent le risque de déshydratation. D’autant plus en cas d’effort physique. Au-delà de la baisse des performances, le risque d’un coup de chaleur apparaît. Le bon réflexe : boire sans attendre la sensation de soif, et ce, par petites gorgées régulières avant, pendant et après l’effort sportif.

Tip sport et canicule n° 4 : que faire en cas de surchauffe ?
Si malgré les conseils avisés du coach, l’effort réalisé vous met en surchauffe, voici les réflexes à adopter pour redescendre en température. En cas de maux de tête, nausées, troubles de la vision, on stoppe toute activité sportive sans délai pour se rendre illico dans un endroit frais et ombragé. On s’asperge d’eau et on se ventile si possible. A faire aussi : appliquer de l’eau froide sur les cuisses et les bras.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?