Appli Wellness+ Espace membres & réservation FAQ Blog

Quel sport faire quand on est enceinte ?

femme enceinte prête à faire du sport (fitness, yoga)

Quelles activités sportives pratiquer pendant la grossesse ? Choix des cours, types d’exercices, contre-indications et rythmes… on fait le plein de tips avec le coach Wellness.

Etre enceinte : ce n’est pas une maladie
Avis à toutes les futures mamans qui ne se voient pas délaisser leur salle de sport préférée en raison de leur grossesse : sauf contre-indication médicale, rien ne vous y oblige ! Mieux encore, l’exercice physique en cette période si spéciale possède bien des atouts parmi lesquels :

  • la limitation de la prise de poids,
  • le maintien d’une bonne qualité de sommeil,
  • la lutte contre la constipation,
  • la prévention des fuites urinaires,
  • la lutte contre les lombalgies.

Seul bémol, une adaptation de la pratique sportive est à prévoir. Autant en termes de rythme que de type d’activité. Quelles activités fitness pratiquer quand on est enceinte, quels sports éviter ? On vous dit tout.

Les activités sportives conseillées pendant la grossesse
Parce que le corps d’une femme enceinte change, la pratique d’un sport pendant cette période doit rimer avec douceur et écoute de soi. A titre d’exemple, de nombreuses femmes ressentent un essoufflement inhabituel dès les premiers mois. C’est tout à fait normal et il convient, dans ce cas, de s’écouter en ralentissant simplement le rythme.

Du côté des spécialités sportives à pratiquer, on retient :

  • La marche : sportive aguerrie ou débutante, quel que soit votre profil, la marche incarne une valeur sûre. Sans risque, elle permet d’activer la circulation sanguine et notamment de soulager la sensation de jambes lourdes.
    A pratiquer sans contre-indication tout au long de la grossesse (en fonction du ressenti) en prenant soin toutefois de choisir un terrain stable pour éviter tout risque de chute.
  • La gym en piscine : les bienfaits de l’aquagym douce sur le corps des femmes enceintes n’est plus à prouver. Et pour cause, cette activité massante et relaxante déleste le corps de son propre poids, soulageant ainsi le dos et les articulations.
  • Le yoga : idéal pour se détendre, le yoga, à condition de signaler votre état au coach, fait partie des disciplines tout indiquées en cas de grossesse. Anti-stress, cet art zen permet en outre de rester musclée et de travailler son souffle. Précieux pour le jour de l’accouchement !

Les sports contre-indiqués quand on est enceinte
La douceur étant de mise dans le cadre de l’activité physique enceinte, il est conseillé d’éviter tous les sports à impacts. A ce titre, les sports de combat, sports de raquette, équitation, step, Bodyattack™ sont contre-indiqués.

De même, les activités présentant un risque de chute (roller, planche à voile…) ne figurent pas dans le top ten des sports à pratiquer pendant la grossesse. Enfin, la plongée sous-marine ainsi que les pratiques en haute altitude constituent un risque pour la femme enceinte et pour son bébé.

A noter : les exercices allongée sur le dos doivent être évités quand on est enceinte.

A quelle fréquence et sur quel rythme une femme enceinte peut-elle s’entraîner ?
Maître-mot de la pratique sportive pendant la grossesse : l’adaptation. Finies donc les séances de 2 heures non stop. On mise désormais sur des séances plus soft côté intensité et limitées à 30 mn.

Le bon repère ? Pendant l’exercice, il faut pouvoir continuer à parler. Signe que le rythme cardiaque n’est pas trop élevé. Evidemment, à la moindre douleur, il convient d’arrêter le mouvement. La chose à faire en club de sport : signaler son état au coach sportif qui anime les cours de fitness.

A retenir : la pratique d’un sport enceinte s’avère positive pour la future maman mais aussi pour le développement du bébé.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?