Blog Espace membres & réservation

Trail : 5 choses à retenir pour bien débuter

03 . 10 . 19

Envie de vous mettre au trail pour courir en forêt, en montagne, en bord de mer ? Excellente idée, à condition de prendre quelques précautions avant de débuter. Explications avec le coach sportif Wellness.

Le running en pleine nature : un vent de liberté
Ah la course en plein air, rien de tel pour renouer avec les éléments et se sentir libre ! C’est d’ailleurs ce que recherchent les trail runners. Au-delà de la sensation pure sport que l’on expérimente lors d’une séance de fitness (cross training, CrossFit®, aquagym…), le trail possède ce volet wild qui attire plus d’un jogger. Des paysages magnifiques et l’impression d’être seul au monde constituent un attrait irrésistible pour certains. Le revers de la médaille : des terrains souvent accidentés, un milieu parfois hostile et des conditions climatiques pouvant varier.

La course à pied en milieu sauvage : attention au sol !
Avis aux runners des villes. Dans les bois ou en montagne, les sentiers n’ont strictement rien à voir avec le bitume citadin. Les sols sableux laissent la place à des surfaces rocailleuses et parfois très accidentées ou parsemées de végétation abondante. Résultat : les efforts à fournir lors d’un trail redoublent d’intensité par rapport au running urbain et ce, y compris sur des distances réduites. Voila pourquoi il est crucial d’habituer ses muscles et de travailler son souffle pour obtenir de bons résultats lors d’une course sur sentier. A faire : s’entraîner dans des conditions réalistes et ne pas hésiter à compléter par des séances de Pilates, de musculation traditionnelle et de RPM™.

Sécurité : un trailer averti en vaut deux
En mer, en forêt ou en montagne, on pense impérativement à prévenir un proche de notre départ en communiquant un maximum d’informations relatives au lieu choisi. Objectif : ne pas se retrouver totalement seul et démuni en cas de blessure et d’immobilisation. Autre précaution à prendre quand on pratique le trail : emporter son smartphone avec soi, quitte à le positionner en mode avion pour éviter d’être dérangé.

Training : quid de l’adaptation du corps à son environnement ?
Courir en altitude ou dans un climat tropical nécessite un temps d’adaptation pour permettre à l’organisme de donner le  meilleur et éviter toute fatigue supplémentaire. La bonne idée ? Arriver quelques jours plus tôt pour s’acclimater et ne pas hésiter à s’offrir un bain de vapeur régulier (hammam, sauna) pour s’habituer à une chaleur extrême !

Quel équipement prévoir pour un trail ?
Seul en pleine nature, il est bon d’avoir avec soi collations, eau et vêtements chauds et imperméables en cas d’intempérie. Incontournables, les chaussures de trail doivent quant à elles offrir de solides appuis pour accompagner l’effort de manière efficace. Le bon réflexe : ne jamais se lancer avec une paire de chaussures neuves !

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?