Blog Espace membres & réservation

Sport et santé : ce qu’il faut savoir pour préserver son périnée

Muscler son périnée avec le sport

Avis aux lecteurs, cet article concerne aussi bien les hommes que les femmes. A la salle de sport, au travail, dans la rue… le périnée est impacté au quotidien sans même qu’on le sache. A quoi sert-il, comment le préserver ? Le coach fait le point.

Le périnée : un ensemble de muscles au rôle primordial
Les femmes découvrent généralement l’existence de leur périnée à l’occasion d’une grossesse. Quant aux hommes, ils ont rarement conscience de son existence. Et pourtant, cet ensemble de muscles qui constitue le plancher pelvien s’avère essentiel à notre équilibre. Il soutient les organes et nous préserve des fuites urinaires. Autant dire que son rôle est essentiel !

Existe-t-il des cours de fitness capables de renforcer le périnée ?
Fort heureusement oui ! Des cours de fitness de type Pilates ou Pilates ball basés sur la contraction abdominale stimulent efficacement cette région du corps. A tester aussi : le Bodybalance™ (qui associe Pilates, tai-chi et yoga), les séances d’abdominaux hypopressifs (ils s’appuient sur la respiration), la marche sur tapis et l’aquagym. La bonne idée : faire le point avec son coach et avec un kinésithérapeute pour cibler au mieux les exercices à pratiquer.

Les gestes (bureau, sport, quotidien) à éviter pour protéger son périnée
Tousser et éternuer semblent anodins et pourtant. En comprimant la pression abdominale, ces deux réflexes puissants appuient sur le périnée qui se contracte à chaque mouvement. Que faire pour s’en préserver ? La solution est simple. Le coach conseille de contracter le périnée pour lui permettre d’absorber le choc. Et c’est pareil lors du port d’un carton, d’un sac à main, de poids de musculation. On commence par contrôler sa posture afin d’éviter l’augmentation de la pression abdominale et on contracte le périnée pendant l’effort.

Quelques réflexes santé à adopter :
1/Pour ramasser un objet, le coach conseille de plier les genoux en gardant le dos droit au lieu de faire le dos rond (d’ailleurs, on le fait au club de sport mais le fait-on à la maison ?),
2/Au club de gym, on préfère les abdominaux réalisés en hypopression aux crunchs et on mise sur la respiration pour réaliser ses exercices,
3/On adopte le gainage qui renforce en profondeur sans malmener le périnée,
4/On contracte son périnée à chaque effort, que ce soit à la maison, au bureau, sur le plateau de musculation ou en cours de fitness.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?