Appli Wellness+ Espace membres & réservation FAQ Blog

RPM™ : quels muscles travaillent le plus ?

pédale de vélo indoor
22 . 12 . 21

Plus agréable que sa version outdoor quand il fait froid dehors, le RPM™ alias vélo en studio engage une grande partie de la musculature. Cuisses, mollets, abdos… quels sont les muscles qui travaillent le plus lors d’une séance ? En selle pour une présentation complète de ce concept qui décoiffe.

Cuisses, fesses, mollets : le trio gagnant
On s’en doutait. Un cours de biking affûte en priorité les membres inférieurs. Les muscles sont d’ailleurs particulièrement stimulés par l’effort de pédalage effectué en résistance et à toute vitesse lors des pics cardio. Concrètement, ce sont les mollets, les quadriceps et les fessiers qui se tonifient et se galbent le plus au fil des séances.

Le secret de l’efficacité redoutable du RPM™ ? L’alternance entre des sprints tout droit sortis des enfers associés à des pentes dignes du Kilimandjaro. Résultat : les fibres musculaires secouées et choquées réagissent en se reconstruisant pour mieux tenir la cadence. Imparable !

Le haut du corps et les abdos aussi
Les chorégraphies de RPM™ comportent des mouvements qui réveillent également la ceinture abdominale et les muscles du haut du corps. Ainsi, certaines postures réalisées debout activent les muscles du dos mais aussi les biceps, les pectoraux ou encore les épaules.

Une stimulation cardio-vasculaire de haut-vol
Pédaler à toute vitesse sur une playlist folle tandis que l’on corse la difficulté en ajoutant une résistance maximale au niveau des pédales entraîne, c’est certain, une activation extrême côté cœur.

Le corps monte alors en température, on transpire et… on évacue les toxines qui encombrent notre organisme tandis que l’endurance progresse à chaque cours. En prime, on sécrète un maximum d’endorphines qui propulsent notre moral au septième ciel.

Côté minceur : des cuisses affinées et une silhouette amincie
Sport calorivore par nature (comptez 675 calories pour 45 mn de cours), le vélo indoor et notamment le RPM™ peut véritablement booster un programme de perte de poids. Grâce à son action ciblée sur le bas du corps, ce concept fitness LesMills remodèle aussi les gambettes en les affinant.

RPM™ : au bout de combien de séances voit-on de premiers résultats ?
On le sait, résultats visibles riment avec régularité. Aussi, pour constater de premiers effets sur la silhouette, deux à trois séances de 45 minutes hebdomadaires s’imposent. A l’issue d’un mois, le bas du corps se tonifie avant de s’affiner.

A noter : avis à celles et ceux qui redoutent une prise de volume musculaire, qu’ils se rassurent. Ce type d’exercice, en mixant effort de renforcement et stimulation cardio, n’entraîne pas de prise de masse spectaculaire. On fonce !

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?