Appli Wellness+ Espace membres & réservation FAQ Blog

Minceur : on ose le rééquilibrage alimentaire

plats divers faits de nourriture saine

Le rééquilibrage alimentaire incarne la nouvelle pratique healthy de celles et ceux qui cherchent à maigrir. Quand et comment commencer ? Existe-t-il une recette idéale pour adopter un nouvel art de bien manger ? Explications.

Qu’est-ce qu’un rééquilibrage alimentaire exactement ?
Si le régime « à l’ancienne » se caractérise par un déficit énergétique, autrement dit, des privations et une sensation de faim source de frustrations, le rééquilibrage alimentaire met la liberté au menu. Inutile donc de diminuer ses apports caloriques ou de s’interdire de consommer ses péchés mignons car aucun aliment n’est proscrit.

Et c’est là tout le secret de la durabilité d’un rééquilibrage alimentaire ! On mange quand on a faim, on ne s’interdit rien mais on s’appuie sur des réflexes précis et sur de bonnes habitudes alimentaires afin de concilier santé, silhouette et équilibre mental.

Les plus : les moments de convivialité au restaurant ou chez des amis restent tout à fait possibles puisqu’aucun aliment n’est interdit. En outre, si les régimes classiques sont susceptibles d’entraîner des carences, ce n’est pas le cas ici.

Est-ce la bonne solution pour maigrir ?
Pour mincir durablement oui. Même si la vocation première d’un rééquilibrage alimentaire n’est pas la perte de poids, adopter une hygiène alimentaire saine au quotidien sur des années permet de se sentir mieux dans son corps, d’améliorer sa digestion et, tout naturellement, de se défaire de ses kilos superflus.

Une fois maîtrisé, le processus, similaire à une nouvelle philosophie du bien manger, se pratique toute la vie. C’est ce qui explique l’absence d’effet yoyo (je grossis, je maigris, je grossis, je maigris) quand on choisit cette solution.

Comment commencer ?

L’idéal, pour se lancer, consiste à faire appel à un diététicien afin de faire le point sur les mauvaises habitudes alimentaires que l’on a acquises au fil du temps et de clarifier ses objectifs. Une fois le programme établi, quelques bonnes pratiques s’imposent :

  • Faire preuve de patience : procéder de manière progressive en abandonnant les mauvaises habitudes semaine après semaine,
  • Jouer le home made et fuir les plats tout préparés de manière industrielle,
  • Mastiquer pour laisser le temps à la sensation de satiété de se manifester (au besoin, croquer une pomme avant chaque repas pour maîtriser l’appétit),
  • Bouger chaque jour : en pratiquant une activité physique 30 mn par jour au moins,
  • Privilégier des fruits et légumes frais et de saison mais aussi des produits complets (pain, céréales…) au détriment des produits raffinés.

Crédit photo : Pixabay – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?