Espace membres & réservation FAQ Covid-19 Espace Vidéos Blog

Flexitarisme : la nouvelle tendance fooding qui monte

plat flexitarien : riz, légumes, céréales

Demain, tous flexitariens ? Moins contraignante que bon nombre de régimes alimentaires, cette pratique dans l’air du temps risque fort de damer le pion au végétarisme voire au véganisme. On fait le point.

Qu’est-ce que le flexitarisme ?
Comme son nom l’indique, ce régime alimentaire brille par sa souplesse. S’il exploite une base végétarienne, il n’exclut pas pour autant les protéines animales à 100 %. Son credo : manger de tout en privilégiant les légumes, les fruits et les céréales mais sans interdire viande ni poisson.

Idéal pour les amoureux de la bonne chair souhaitant conjuguer plaisirs de la table, ligne et bonne santé !

Flexi : des origines US
Contrairement au végétarisme pratiqué depuis des millénaires en Inde, le mouvement flexitarien nous arrive tout droit des États-Unis. Il apparait dans les années 90 pour lutter contre la “malbouffe” qui affecte toutes les couches de la population, entraînant différents problèmes sanitaires.

La qualité et la diversité avant la quantité
Moins mais mieux, tel est le credo du mouvement flexitarien. Au menu : des légumes et des fruits de saison variés à consommer chaque jour agrémentés de céréales complètes et/ou de légumineuses. Une à deux fois par semaine seulement, viande ou poisson font leur apparition sur l’assiette, limitant ainsi drastiquement les apports en protéines animales.

Porté par une dimension philosophique, le flexitarisme recommande de porter une attention toute particulière aux conditions de production et d’élevage tout en privilégiant les circuits courts (marchés locaux, petites boutiques bio, producteurs du cru).

Comment devenir flexitarien ?
L’un des atouts de ce régime alimentaire ? Il est accessible à tous* ! Pour débuter le flexitarisme, rien de plus simple. On commence par diminuer progressivement ses portions de protéines animales en augmentant celles de légumes crus ou cuits et de fruits. Les crudités quant à elles doivent être introduites de plus en plus fréquemment et par petits quantités pour ne pas irriter le tube digestif.

En complément, un mélange de céréales et de légumineuses de type riz + haricots rouges doit être consommé à chaque repas. A faire : user et abuser des épices et condiments pour réveiller les papilles.

*Les nutritionnistes déconseillent ce type de régime aux bébés, aux enfants et aux femmes enceintes.

Crédit photo : Pixabay – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?