Espace membres & réservation Espace Vidéos FAQ Réouverture Blog

Thé : on en mangerait !

rectangles de gateau au thé matcha
12 . 05 . 21

Avis aux gourmets amateurs d’originalité, on profite de la Journée Internationale du Thé le 21 mai prochain pour vous dévoiler des recettes inédites à base de ce breuvage millénaire. De la soupe à la chantilly aromatisée, préparez vos papilles !

On ose le bouillon au thé vert
Gorgés de nutriments, soupes et bouillons ont conquis nos assiettes. Pour ne pas se lasser du sempiternel potage poireau / pomme de terre, rien de plus dépaysant que le  thé vert ! La méthode ? On fait infuser quelques feuilles que l’on prend soin de retirer de la casserole avant d’y ajouter force légumes et autres nouilles. Pour un potage typé Asie, poulet, crevettes voire canard, brocolis et mini maïs sont les bienvenus.

Le plus : le côté amer et aromatique du thé vert qui vient réveiller l’ensemble.

On craque pour la chantilly revisitée
Avis à tous les amateurs de douceurs, la chantilly se refait une beauté ! Selon les préférences, on lui adjoint de la poudre de thé rose, jasmin, earl grey (bergamote) ou matcha. Un pur délice qui a le mérite de twister toutes les recettes de gâteaux à base de chantilly. Evidemment, le principe peut être exploité pour d’autres types de préparation (crème anglaise, crème mousseline et même mayonnaise !).

On épate la galerie avec des gâteaux inédits
Madeleines au thé fumé, financiers matcha ou sablés au thé russe ont le pouvoir de twister les papilles des gourmands les plus aguerris ! Comment faire ? Deux méthodes existent : la première consiste à faire infuser le thé avant de le filtrer pour l’ajouter à la pâte du gâteau. La seconde méthode, plus puissante côté saveur, implique quant à elle d’écraser les feuilles de thé au pilon afin de les ajouter à la préparation avant cuisson. Miam !

On parfume riz et pâtes
C’est simple et ça peut tout changer ! Cuire les pâtes et le riz dans l’eau du thé constitue une alternative parfumée pour sublimer les féculents les plus basiques. Après avoir laissé infuser le thé de son choix (ex : jasmin pour un riz thaï), on jette les aliments dans le liquide bouillant. En fin de cuisson, on obtient un riz ou des pâtes à la teinte ambrée selon le thé utilisé (noir pour plus de pigment). Le plus : le parfum subtil qui s’en dégage.

Crédit photo : Pixabay – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?