Blog Espace membres & réservation

Santé : doit-on s’entraîner avec un rhume ?

Rhume et sport

Peut-on faire du sport quand on est malade ? A quel moment vaut-il mieux arrêter ? Le diagnostic du coach.

Faire du sport malade aide à guérir plus rapidement : vrai ou faux ?
On le sait, le sport (fitness, musculation), c’est bon pour la santé. Mais alors, cela signifie-t-il qu’un bon cours de pole dance ou d’aquabike serait capable de venir à bout de certains virus ? Pas tout à fait. Si le fait de conserver une activité physique en cas de rhume permet de se sentir mieux, attention à certains symptômes qui doivent exclure tout pratique sportive.

Le bon réflexe : écouter son corps et alléger son entraînement en période de maladie.

Quels signes doivent alerter et faire suspendre l’entraînement sportif ?
Un rhume simple (nez qui coule, nez bouché, éternuements, irritation légère de la gorge…) ne constitue pas une contre-indication à la pratique du fitness ou de la musculation. Seule précaution à prendre : s’hydrater encore plus attentivement qu’à l’accoutumée et bien se laver les mains avant, pendant et après l’utilisation du matériel afin d’éviter la contamination de tous les membres du club de sport. En revanche, la présence de fièvre doit entraîner un arrêt immédiat de toute pratique sportive.

Objectif : permettre au corps de consacrer toute son énergie à la production de globules blancs qui aident à se défendre contre le mal. A noter : l’activité physique, dans un pareil cas, aurait pour effet d’amplifier la dissémination du virus dans l’organisme.

Y-a-t-il un régime particulier à adopter pour s’entraîner malade ?
Le coach conseille de réagir dès les premiers symptômes de gorge qui gratte ou d’éternuements. Son meilleur tip ? Boire en quantité. Mais pas n’importe quelle boisson ! On pense ici aux boissons chaudes de type tisanes (thym, sureau), thés, eau chaude et citron ou aux décoctions de gingembre ou de cannelle réputées pour leurs effets sur les symptômes du rhume.

Autre piste : le bouillon de poulet dont les effets contre l’état grippal seraient spectaculaires ! Et aussi : on prend de la vitamine C en consommant des fruits et des légumes ciblés.

Comment adapter son entraînement sportif en cas de rhume ?
Attention à ne pas trop en faire. Il est illusoire d’imaginer qu’une bonne suée aurait le pouvoir de soigner un rhume plus rapidement. Bien au contraire, une transpiration excessive a pour effet de déshydrater l’organisme et d’affaiblir le potentiel de récupération du corps. En résumé, on évite les trainings de type fractionné, les entraînements à rallonges et les cours de fitness à l’intensité explosive (Grit™, Sprint™, Bodypump™).

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Quand souhaitez-vous être appelé ?