FAQ Covid-19 Espace Vidéos Blog

Ortie : cette plante qui nous veut du bien

feuille d'ortie et sa tisane
20 . 11 . 20

En décoction, en soupe ou en cataplasme, l’ortie fait partie des plantes médicinales aux vertus reconnues. Le point sur ses nombreux bienfaits et ses secrets de préparation.

Les orties : qui s’y frotte s’y pique et… se soigne aussi !
Hautement diurétique, antirhumatismale ou antidémangeaisons (voire antihistaminique), l’ortie regorge de propriétés étonnantes à retrouver sous forme de feuilles séchées, capsules de phytothérapie et autres jus frais.

Elle figure d’ailleurs en pole position des remèdes de grands-mères contre les allergies respiratoires  et notamment le rhume des foins dont elle apaise les symptômes.

En usage externe, l’ortie s’applique volontiers en cataplasme et, associée à de l’argile, lutte efficacement contre les douleurs liées à l’arthrite et aux rhumatismes. Enfin, utilisée en lotion, elle soulage les peaux acnéiques et s’emploie aussi en bain de bouche pour traiter les aphtes ou les gingivites.

Des propriétés nutritionnelles intéressantes
Riche en fer, en calcium, en magnésium, potassium et en phosphore, l’ortie offre en outre une teneur importante en vitamines A, B et C.

Astuces de préparation des orties crues
Crues ou cuites
, les feuilles d’ortie se dégustent après avoir été soigneusement lavées. Si on choisit de tenter la version salade, on privilégie les petites feuilles du sommet de la plante que l’on coupe en petits morceaux avant des les vinaigrer pour en supprimer le pouvoir urticant. Il est aussi possible de les passer au mixer une fois lavées afin d’utiliser cette pâte en sauce ou en soupe.

3 façons de faire cuire les orties
Les feuilles d’orties peuvent être cuites à la vapeur, à condition de les laisser très peu de temps pour en préserver les qualités nutritives. Cuites à l’étouffée avec un petit fond d’eau, elles se cuisinent aussi à l’anglaise (dans une grande quantité d’eau) dans le cadre de la préparation d’une soupe.

3 boissons chaudes à base d’orties
Les racines peuvent être dégustées sous forme de tisane (contre les troubles de la miction) que l’on fait bouillir pendant dix minutes avant de laisser infuser puis de filtrer. Autre formule : l’infusion de feuilles séchées que l’on déguste nature ou agrémentée de miel ou de sirop d’agave.

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?