Espace membres & réservation Blog

Musculation et vacances : faut-il s’entraîner ou pas ?

Femme faisant des exercices au sol

Est-il nécessaire d’adopter un programme de musculation spécial été durant les congés ou peut-on s’octroyer une pause ? On fait le point.

Votre programme musculation de l’été : il dépend de vous !
Le programme sportif idéal est tout bonnement celui qui vous convient. Si vous êtes accro au plateau de musculation et que vous peinez à faire une pause de 24 heures dans votre entrainement, les vacances seront musclées ou ne seront pas. En revanche, si votre pratique s’avère modérée, une période de récupération vous fera le plus grand bien. Nos tips ciblés en fonction de la durée de vos congés.

Une semaine de vacances : une parenthèse basée sur la récup
Que vous soyez addict ou pratiquant modéré, une pause de sept jours comporte des bienfaits pour le corps. Pendant cette période de repos, les muscles se régénèrent et la fibre de reconstitue tranquillement. Parfait pour rependre les séances sans sourciller une fois de retour en ville ! Si toutefois vous tremblez à l’idée d’arrêter l’entraînement, il est possible de continuer à travailler au poids du corps pendant les vacances. Dips, pompes, tractions et autres squats peuvent ainsi être réalisés sous forme de circuit quotidien.

Autre piste : la pratique d’activités de plein air en lien avec le lieu de villégiature (VTT ou escalade en montagne, kayak et natation en bord de mer…).

Deux semaines de vacances : on garde le rythme
Ne rien faire côté sport pendant 15 jours comporte plusieurs risques. Celui de se retrouver dégonflé côté muscles et de souffrir au moment de la reprise pour retrouver son niveau d’avant les vacances. Pour éviter ces deux désagréments, on adopte un training mixte composé d’exercices au poids du corps (voir ci-dessus), si possible de sessions en club de remise en forme et pourquoi pas, d’activités outdoor.

Conseil : en vacances, il est conseillé de s’entraîner le matin afin d’éviter les pics de chaleur et la démotivation qui grandit au fil des heures.

L’alimentation : un point à surveiller
Pour éviter de faire le yoyo et de prendre beaucoup de poids ou au contraire, d’en perdre plus que de raison, on veille à conserver une alimentation (relativement) équilibrée. Si les écarts font partie du lâcher-prise et font du bien côté moral, ce n’est pas une raison pour jouer la malbouffe à chaque repas.

A faire : prendre un solide petit-déjeuner complet et boire un maximum (de l’eau).

Crédit photo : Alain Rico – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?