Offre Personnel Soignant Espace membres & réservation Blog

Sport outdoor : mer, montagne ou forêt ?

vélo en plein air

En alternance avec le sport en salle, rien de tel qu’une séance pratiquée en plein air pour booster le métabolisme et faire le plein d’oxygène. Plutôt mer, montagne ou sport en forêt ? Le point sur les bienfaits insoupçonnés de ces 3 environnements naturels.

Activité sportive en bord de mer : des ions magiques et des minéraux
Le saviez-vous ? L’air marin est chargé en micro-particules vectrices de bien-être et de relaxation. Quant à l’eau de mer, elle partage avec nous la richesse de sa composition en diffusant par les pores de notre peau minéraux et oligo-éléments (magnésium, calcium, potassium, bicarbonate, fluorure, cuivre, zinc, phosphore, manganèse…). Seule condition : se baigner en maillot de bain et pas en combinaison !

Les sports à pratiquer au bord de la mer
Sur le sable, on craque volontiers pour un beach volley ou un running pieds nus. Dans l’eau, on s’accorde une séance de natation avec ou sans masque ou, plus calme, une session de longe côte. Côté bienfaits :

– le beach volley réveille le cardio tout en travaillant la coordination et l’explosivité. Bonne nouvelle, courir pieds nus sur le sable galbe jambes, cuisses et fesses.
– la marche aquatique ou longe côté : douce, cette activité permet tout de même de brûler jusqu’à 550 calories / heure. Le plus : on admire le paysage et on se ressource en bougeant.

Activités physiques en forêt : les bienfaits de la sylvothérapie
Le bain de forêt, désormais connu pour ses bienfaits, agirait sur le renforcement du système immunitaire, la qualité du sommeil et le taux de cholestérol. Une bonne raison pour filer s’entraîner dans les bois !

Les sports à pratiquer en forêt
Du trail à la marche en passant par le vélo, les activités physiques pratiquées dans les bois possèdent des bienfaits variés :

– trail : on travaille la proprioception grâce aux changements de terrains (feuilles, racines, terre) et on acquiert un maximum de réflexes tout en affûtant son cardio.
– marche nordique : pratiquée à l’aide de bâtons, cette discipline affûte l’endurance sans impacter dos et genoux. A noter : 80 % des muscles sont sollicités.
– VTT : le VTT dans les bois travaille l’endurance tout en préservant les articulations. Dénué d’impact, le vélo stimule en outre l’oreille interne, améliorant ainsi notre équilibre.

Bouger à la montagne : marche et course à pied prennent le pas sur la glisse
En montagne, la teneur plus faible en oxygène demande à l’organisme de se réadapter en produisant davantage de globules rouges. Résultat : si on pratique un sport en altitude, nos performances se trouvent décuplées de retour en ville.

Les sports à pratiquer en montagne l’été
Du trail à la randonnée, les dénivelés liés à l’univers montagnard challengent véritablement le corps. On adore ! Côté bienfaits :

– trail : on apprend à s’économiser dans les ascensions et à gérer les courses en descente tandis que la présence éventuelle de rocaille vient intensifier la difficulté de l’exercice.
– randonnée : on commence soft avec de petits parcours pour débutant avant de grimper véritablement pour des ascensions qui stimulent les muscles en profondeur tout en améliorant l’endurance. Le plus : les paysages à couper le souffle.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×
Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
Quand souhaitez-vous être appelé ?