Espace Vidéos FAQ Covid-19 Blog

11 astuces pour dormir comme un bébé (journée du sommeil)

femme endormie sous couette
05 . 03 . 21

Le 19 mars prochain, nous célébrerons la Journée du sommeil. Avis à celles et ceux que les bras de Morphée ont oubliés, nous avons déniché les meilleurs trucs et astuces pour s’endormir en un clin d’œil et pour retrouver des nuits réparatrices.

Soigner l’étape de l’endormissement
C’est quand on dort que le corps se ressource et que les cellules se régénèrent. Le sommeil conditionne donc notre santé et nos performances physiques et intellectuelles. Voilà pourquoi il est crucial d’en soigner la qualité. L’endormissement incarne une étape importante qu’il convient de préparer en amont.

Quelques gestes tout simples peuvent tout changer à la qualité de nos nuits :

  • Programmer une alarme pour se mettre au lit : cette routine surprenante s’adresse à celles et ceux qui regrettent chaque matin de ne pas s’être couchés plus tôt la veille. Ça vous parle ? N’hésitez plus !
  • Dîner léger : rien de pire qu’une sensation de ventre gonflé pour trouver le sommeil. On mise donc le soir sur des mets pas trop lourds ni trop gras pour mettre toutes les chances de son côté.
  • Eviter les excès d’alcool : boire oui mais de l’eau ! Si la tisane a tout bon, une consommation excessive d’alcool s’avère néfaste. On se sent somnolent et on s’imagine à tort que le vin fait bien dormir. En réalité, c’est un sommeil de piètre qualité qui nous attend, nous garantissant un réveil plus que laborieux le lendemain.

Préparer sa chambre en mode dodo friendly
Certaines couleurs telles que le rouge possèdent une action excitante tandis que d’autres teintes s’avèrent apaisantes, à l’instar de certaines odeurs ou d’un niveau de température idéal. Pour mettre toutes les chances de son côté, on pense à :

  • Rester dans le noir : la moindre lueur peut perturber le sommeil le plus lourd. Si on est du genre anxieux, on prévoit une lampe dotée d’un interrupteur ou mieux, à déclenchement automatique à portée de main en cas de besoin.
  • Eviter la surchauffe : la température idéale pour un repos optimal serait de 18 ° C. Chacun étant constitué différemment, on trouve la sienne et on s’y conforme sans oublier toutefois le niveau d’hygrométrie que l’on peut faire varier grâce à un brumisateur. Précieux notamment l’hiver quand le chauffage dessèche l’air ambiant.
  • Choisir la déco : côté peinture, on mise sur des couleurs réputées pour leur caractère apaisant. Teintes pastels et effets mats s’imposent au détriment des couleurs criardes ou du laqué qui renvoie la lumière.
  • Les bonnes effluves : et si on misait sur l’aromathérapie ? La lavande ayant fait ses preuves, on diffuse un peu d’huile essentielle dans la chambre à coucher 15 minutes avant d’aller au lit.
  • Le silence est dort (d’or) : rien de pire que d’être réveillé par un bruit de tic-tac, de sirène ou de ronflement. Pour éviter ces désagréments, on investit dans une cloison phonique, dans des rideaux acoustiques voire dans une paire de bouchons d’oreilles ! L’astuce : il existe des générateurs de bruits blancs qui créent une ambiance enveloppante capable de nous préserver des bruits environnants.

Miser sur les bons équipements
De la literie au linge de lit, un seul fil rouge : le confort !

  • Le bon matelas : trop mou ou trop dur, le matelas doit convenir parfaitement au niveau de confort souhaité pour faciliter l’endormissement et le sommeil au long cours.
  • La bonne couette : c’est celle qui maintient le corps à une température idéale, ni trop chaude, ni trop légère.
  • Le bon oreiller : quand on dort sur le ventre, l’oreiller ultra plat s’impose. C’est tout le contraire quand on dort sur le côté ou sur le dos. Pour bien faire, on n’hésite pas à se rendre en boutique spécialisée !

Crédit photo : Pixabay – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?