Appli Wellness+ Espace membres & réservation FAQ Blog

Changement d’heure : nos astuces pour passer à l’heure d’été en toute sérénité

montre au poignet d'un homme
10 . 03 . 21

C’est dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars 2021, à deux heures du matin, que nous perdrons une heure de sommeil en passant à l’heure d’été. Comment limiter l’impact de ce bond temporel sur notre horloge biologique ? Nos explications pour remettre les pendules à l’heure !

Quelles répercussions sur notre organisme ?
En moyenne, notre corps a besoin de trois semaines pour digérer ce voyage à travers le temps. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ces anecdotiques soixante minutes ne sont pas dénuées de conséquences :

  • des effets sur le sommeil : en perturbant l’équilibre hormonal, le changement d’heure influe sur la qualité du sommeil qui peut devenir agité et moins réparateur, occasionnant une somnolence en journée et une impression de fatigue,
  • des effets sur l’appétit : les hormones qui le régulent subissent aussi les désagréments du changement, faussant ainsi la sensation de satiété (plus ou moins d’appétit),
  • des sautes d’humeur : avec la désynchronisation momentanée de notre horloge interne, des variations d’humeur inhabituelles peuvent se manifester.

Les bons réflexes à adopter pour limiter les effets du passage à l’heure d’été
Bonne nouvelle, les répercussions évoquées ci-dessus ne constituent pas une fatalité. Chaque personne se trouve plus ou moins impactée par le changement d’heure et dispose, quoiqu’il arrive, d’un arsenal de bonnes pratiques à sa disposition :

  • le changement de rythme une semaine avant le jour J : sept jours avant le passage à l’heure d’été, limiter les sorties tardives, adopter un rythme plus sain et régulier permet de respecter notre horloge biologique et de la rééquilibrer en vue d’une transition plus harmonieuse,
  • l’écoute de l’organisme: en écoutant simplement notre horloge interne, on s’aperçoit que l’organisme envoie des signaux (faim, fatigue) tout à fait limpides qu’il convient de respecter et ce, même quand le changement d’heure a modifié le rythme de ces manifestations. En clair, si le corps exprime le besoin de s’alimenter à 11 heures au lieu de midi et de dormir à 21 heures, l’idéal consiste à suivre son instinct.
  • l’éviction des écrans : les jours qui suivent le changement d’heure, évitons les écrans ! Leur lumière bleue retarde l’endormissement en raison d’une action perturbatrice sur l’hormone du sommeil.
  • L’attention portée à la nutrition : rien de tel qu’un repas lourd pour perturber le sommeil. Le bon réflexe pour passer le cap de l’heure d’été en beauté consiste donc à alléger son assiette !

Crédit photo : Pixabay – Textes : Skom.

Retour
Partager sur
Message envoyé
×

    Êtes-vous déjà adhérent Wellness ?*
    Quand souhaitez-vous être appelé ?