La ministre des Sports Najat Vallaud-Belkacem vient d’annoncer la création d’une Fête du sport. La première édition est prévue pour septembre 2014. Focus sur cet événement annuel ouvert à tous.

Fêtez le sport avec Wellness !Un dimanche fort en sport dans toutes les villes de France !
L’annonce a été faite le 3 juin dernier, la Fête du sport se déroulera dans le cadre de la semaine Sentez-vous sport qui aura lieu du 13 au 21 septembre prochain. C’est le dimanche que devrait se dérouler cette première édition.

Objectif : lancer les grandes lignes d’une fête annuelle dédiée à la découverte du sport. Au programme, la découverte d’activités sportives diverses et la démonstration de disciplines par des sportifs de haut niveau.

La vocation de cette fête ? Sensibiliser petits et grands aux bienfaits d’une activité physique grâce à une approche ludique. Désormais officiellement reconnue, l’action bénéfique du sport sur la santé n’est plus à démontrer. Sur son site Internet, le ministère des Sports en fait une présentation complète.

Et vous, où en êtes-vous avec le sport ? C’est pour répondre à cette question que les clubs Wellness de Lyon, Tassin la Demi-Lune et Besançon ont mis en place des séances de coaching individuel ou en mini-groupe à prix mini. Utile, pour celles et ceux qui reprennent une activité physique ou qui débutent !

Avec plus de 100 cours collectifs par semaine animés par des coachs certifiés, les centres de remise en forme Wellness vous garantissent une pratique ludique et sécurisée. Plateau de musculation, piscine, espace cardio-vasculaire et fonctionnel viennent compléter les installations sportives.

Contactez le club de fitness de votre ville pour visiter !

Crédit photo : Fotolia – Textes : Skom.

Amélioration du bien-être physique, émotionnel et de la perception de soi, le sport est source de multiples bienfaits. Tour d’horizon sur ce que la pratique d’une activité régulière peut vous apporter.

Sport & santéEn cours collectif ou dans le cadre d’une pratique individuelle, le sport possède des vertus étonnantes et parfois méconnues. Comme chacun le sait, il accroît la force musculaire et renforce le squelette tout en développant les capacités cardiaques et respiratoires.

Cependant, connaissez-vous l’action euphorisante des endorphines, ces hormones sécrétées durant l’effort ? C’est en partie grâce à elles que vous devenez addict à vos activités fitness ! A la clé, une merveileuse sensation de bien-être générée par leur action anti-stress naturelle.

Bouger pour vivre plus longtemps !
Côté santé, les études ont démontré que la pratique d’une activité modérée 3 heures par semaine ou d’une activité intense 3 fois par semaine à hauteur de 20 mn diminuait de 30 % le risque de décès prématuré. A méditer ! Côté psy, la sensation de progression et d’auto-discipline restaurent la confiance en soi et renforcent la capacité à affronter les événements du quotidien.

L’amélioration de la souplesse et de l’amplitude des mouvements préservent quant à elles des risques de blessures. Concernant la problématique minceur, c’est à l’issue d’environ 45 mn de sport que l’organisme commence à puiser dans ses réserves. Néanmoins, la silhouette se remodèle grâce à l’effet tonifiant et galbant des stimulations musculaires.

La formule idéale ? Mixer les activités pour en tirer un maximum de bienfaits. Exemple : choisir une activité qui cumule les efforts cardio-vasculaires et le renforcement musculaire et l’associer à un cours ciblé sur la souplesse et/ou le gainage. Compléter avec un peu de relaxation et le tour est joué !

Notre conseil : n’hésitez pas à solliciter un coach pour vous aider dans le choix des activités fitness à pratiquer. Wellness Sport Club met à la disposition de chacun de ses adhérents un accompagnement individuel dans le cadre de créneaux initiatiques.

Renseignements : auprès de vos clubs de sport Wellness à Lyon 3, Tassin la Demi-Lune et à Ecole-Valentin.

Crédit photo : Fotolia – Textes : Skom.

Alors que de nombreux généralistes français aimeraient pouvoir prescrire des activités sportives à leurs patients en fonction de leurs pathologies, les ministères des Sports et de la Santé s’orientent sur un projet lié à la prise en charge des activités physiques. Focus sur un sujet d’avenir !

Sport et santé : une réalité !«Le sport à la place d’une longue liste de médicaments », c’est ce que préconise Valérie Fourneyron, ministre des Sports. Précédemment médecin du sport, elle considère que la pratique d’une activité sportive est « indiquée pour tous ». Un point de vue qui s’exprime dans sa volonté de réformer l’actuel certificat médical.

Dans un pays où la consommation d’anxiolytiques figure parmi les plus élevées, les deux ministres Sport et Santé tablent sur un changement des mentalités qui conduirait les médecins à prescrire de la « marche nordique plutôt que des anxiolytiques ».

Pour financer cette réforme, ce seraient les mutuelles santé qui seraient mises à contribution. Un calcul qui prend en compte les économies réalisées sur les frais de santé quand on pratique une activité sportive, soit 250 € par an et par personne en moyenne.

Côté bienfaits, on peut lire, sur le site du ministère des Sports, des informations relatives au rôle du sport sur de nombreuses maladies chroniques (troubles cardio-vasculaires, cancers, maladies ostéoarticulaires et dégénératives..) et sur certaines pathologies neurologiques, psychiatriques, rhumatismales… Le site qualifie le sport de traitement à part entière de certaines affections chroniques et souligne son rôle dans le contrôle du poids.

A Lyon, Tassin la Demi-Lune et à Besançon, les clubs de fitness Wellness proposent à la fois des activités sportives individuelles (musculation, espace cardio et fonctionnel) et des cours collectifs variés. Pour obtenir des conseils sur les activités adaptées à vos objectifs, adressez-vous à notre équipe de coachs diplômés d’Etat. Ces professionnels du sport sauront vous guider pour exploiter au maximum les bienfaits liés à la pratique d’une activité physique.

Informations et planning auprès de vos centres de remise en forme Wellness à Lyon, Tassin et à Besançon.

Textes : Skom.