A quel moment et comment faire du sport pendant le jeûne du ramadan (du 16 mai au 14 juin 2018) ? Suivez les conseils du coach !

Sport et ramadan

Comment s’entraîner pendant le ramadan ?
Entre les risques de déshydratation et d’hypoglycémie, la période du ramadan risque de mettre votre motivation à rude épreuve. Pouvez-vous continuer à pratiquer votre entraînement de musculation, participer à vos cours de Zumba®, d’aquabike ou de Bodybalance™ ? Oui, à condition d’adapter votre pratique sportive et de modérer l’intensité et la durée de vos séances de sport. Si vous avez l’habitude de fréquenter votre centre de remise en forme 6 jours sur 7, attention à diminuer la fréquence afin d’éviter l’épuisement et de favoriser la récupération. Le bon tip : écoutez votre corps, c’est encore lui qui sait le mieux ce dont il a besoin !

Quand venir au club de sport ?
Le coach préconise des séances de fitness ou de musculation tôt le matin ou tard le soir. Si vous êtes du matin, pensez à prendre une collation bien digeste avant votre séance, que vous compléterez après les exercices par un petit-déjeuner copieux (féculents, protéines, matières grasses, fibres). Le tout, avant le lever du soleil évidemment (what did you expect ?!). Pour les oiseaux de nuit, les choses se compliquent puisqu’ils arrivent à jeun et qu’ils doivent veiller à ne pas abuser pour ne pas s’épuiser ou fragiliser leur organisme. En clair, ce n’est pas durant cette période que nous vous conseillons de challenger votre dernier record de tractions…

3 conseils pour les sportifs qui jeûnent
Premier réflexe à adopter au moment de la rupture du jeûne : s’hydrater ! Pensez à consommer plus de liquide qu’à l’accoutumée, par petites prises en fin de journée et avant l’aube. ll en va de votre santé et de vos performances. Deuxième tip à ne pas zapper : évitez les aliments de type sucreries (ah les pâtisseries…) qui donnent rapidement une impression de satiété, empêchant de consommer d’autres mets plus sains. Enfin, attention à bien prendre le repas qui précède l’aube et à en profiter pour consommer liquides, sucres lents, fruits et dattes.

Y-a-t-il des risques à faire du sport pendant le ramadan ?
En cas de chaleur intense et de pratique sportive inadaptée, le fait de ne pas boire peut entraîner des crampes et des problèmes digestifs. Force et endurance déclinent en outre lorsque l’organisme est déshydraté. Le risque de coup de chaleur augmente et avec lui, les possibilités de se blesser (tendinite, calquage, élongation…). Enfin, en l’absence de collation, les symptômes d’une hypoglycémie peuvent survenir et notamment une sensation de faiblesse (tremblements, tête qui tourne) interdisant de continuer toute activité physique. Bon à savoir : la première semaine de jeûne étant particulièrement éprouvante pour l’organisme, profitez-en pour en faire une période de transition vers une pratique plus soft.

Les bons conseils sont chez Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne, venez nous rendre visite !

Crédit photo : Fotolia – Textes : Skom.