Yoga, boxing, tai-chi… toutes ces disciplines contribuent à lutter contre le mal des temps modernes. La prescription du coach pour échapper au burn-out, c’est maintenant.

sport stress

1 – Pratiquer une activité bien-être pour se détendre
Avez-vous remarqué les effets conjugués du stress ? Sommeil perturbé, problèmes digestifs, teint gris et même transpiration excessive peuvent faire partie des symptômes associés à cet état de tension intérieure. Pour les éviter et prévenir les risques de maladie à long terme, on adopte vite la session hebdomadaire de yoga, qi-gong, tai-chi. Utile quand un dossier urgent nous tombe dessus alors qu’on doit quitter le bureau pour aller au club de sport en mode «  j’peux pas j’ai yoga anti-stress » ! Avantage d’un cours de bien-être hebdomadaire : pendant 1 heure, l’esprit se recentre totalement, loin des stimulations extérieures (pas de téléphone, pas d’ordinateur, pas d’enfant, pas de chef).  Une soupape de décompression en somme !

2 – Miser sur une activité fitness qui a du punch
L’autre piste, pour se défaire du stress, consiste à se défouler un maximum afin d’évacuer les tensions. Pour réveiller le cardio et chasser les idées parasites, on bouge son corps avec un cours de boxing, de Sprint™ ou de Bodyattack™. Le bon rythme ? 1 à 2 séances par semaine. La bonne nouvelle, c’est que ce type d’effort soutenu favorise la sécrétion d’hormones qui génèrent la sensation de bien-être. Voilà pourquoi on se sent tellement mieux juste après un cours de fitness. La bonne idée : enchaîner sur un cours de stretching pour renforcer les effets de la séance sur le stress.

3 – Prendre simplement du temps pour soi
On assure au travail, à la maison, avec les enfants, avec ses amis… Et une fois sur deux on s’oublie ! Pourtant, pas question de se retrouver à plat si l’on ne veut continuer à tout mener de front. Voilà pourquoi la résolution du moment consiste à prendre du temps pour soi. Direction le hammam, le sauna ou le jacuzzi pour un moment de pure détente. Un must pour se recentrer et se défaire des tensions musculaires et mentales.

4 – Préserver son sommeil
Mal dormir ou dormir trop peu font le lit du stress. Pour profiter des bienfaits réparateurs du sommeil, on s’offre des nuits d’au moins 7 heures d’affilée, ininterrompues de préférence. Attention à la lumière bleue avant le coucher (TV, smartphone) qui peut nuire à la qualité du sommeil. La routine dodo qui fait du bien : allongé sur le dos, on se concentre sur sa respiration en inspirant longuement par le nez avant d’expirer totalement l’air contenu par la bouche et en prenant soin de stimuler le ventre. Pratiquée plusieurs fois d’affilée, cette technique de respiration aide à faire le vide dans son esprit et prépare au sommeil.

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.