Besoin d’idées cadeaux pour faire plaisir à vos amis passionnés de cross training, de Zumba® ou de boxing ? Découvrez les crushs du coach !

cadeaux Noël fitness

L’accessoire fitness du moment : la ceinture de running
Parmi les accessoires fitness incontournables, on ne peut pas manquer la ceinture de running (flipBelt pour les intimes). En lycra tout confort, cette ceinture du futur offre la garantie de séances de Bodypump™, de step ou de Bodyjam™ sans rebonds ni frottements. Cet accessoire pratique se décline dans des coloris frais qui donnent envie de collectionner les modèles histoire de les assortir à nos tenues de sport. Bref, le top pour garder avec soi carte de paiement, smartphone et trousseau de clé pendant les sessions club de sport.  A offrir aussi : le sac de sport multi-rangements, la besace sport pour celles et ceux qui arrivent au club déjà en tenue ou le brassard pour smartphone.

Pour les fans d’aquabike et d’aquagym : le peignoir ou le drap de bain
C’est bien connu. Après un cours de fitness en piscine (aquabiking, Aquadynamic™, aquagym…), on apprécie de se lover dans un peignoir ou un drap de bain tout moelleux. On part donc à la recherche du coffret qui contient les deux en mode 100 % coton au grammage généreux. Un must !

Pour les adeptes de gainage : le Swiss ball
Parce qu’il prévient les maux de dos et qu’il muscle les abdominaux en profondeur, le ballon fitness a tout bon. On s’en sert pour regarder la TV et pour travailler derrière son bureau au moins sautant que pour pratiquer le Pilates ball enseigné chez Wellness Sport Club (ballon fourni pendant le cours). Attention en le choisissant à bien prendre en compte la taille de la personne à qui on l’offre. Le repère : les genoux doivent former un angle droit lorsque l’on s’assied dessus. Le plus : on n’oublie pas d’offrir la pompe qui va avec. Autre idée cadeau spécial gainage : le système de suspension TRX™ dont l’utilisation complète bien un entraînement régulier en salle de fitness.

Pour les vacances
Et pour celles et ceux qui ne s’arrêtent jamais, on pense à des accessoires fitness de type barres de tractions ou poignées de pompes. Idéal pour pratiquer le renforcement musculaire à domicile en complément des séances en salle de sport ou en congés lorsqu’on est loin du club. Autre piste : la corde à sauter qui entretient efficacement le cardio où que l’on soit. L’idée cadeau exotique : la barre de pole dance à offrir comme un clin d’œil à sa petite amie.

Envie de partager vos crushs fitness ? Rendez-vous sur la page Facebook de votre centre de remise en forme premium à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

Chaque année, c’est la même chose. En dépit des kilos envolés grâce aux cours de Bodypump™, de Sprint™ et de cross training, la balance passe dans le rouge après les fêtes. Cruelle fatalité ou manque de discernement côté fourchette ? Le coach vous présente son menu de fin d’année !

Minceur et repas de fêtes

Le conseil minceur du coach : réfléchir avant de croquer
Zumba®, aquabike, Bodyattack™… pour éviter que toutes les calories brûlées durant ces cours de fitness ne se retrouvent dans une seule et même assiette le soir de Noël, on observe bien la composition du menu. Tout commence dès l’entrée qui comporte généralement un choix crucial. Foie gras ou fruits de mer, on n’hésite pas une seconde ! On se rue sur les huîtres, crevettes et autres bigorneaux riches en protéines et pauvres en matières grasses. A condition de ne pas les consommer accompagnés de mayonnaise mais de citron. A savoir : moins grasse et moins calorique que le saumon fumé, la truite remplace avantageusement ce classique de Noël et du Nouvel An.

Un plat de fêtes qui ne fait pas grossir, ça existe ?
La sempiternelle dinde de Noël fait-elle grossir ? Que les adeptes de pole dance ou de cross training se rassurent, les exercices au poids du corps leur seront toujours accessibles après ce plat typique. A condition de consommer cette viande blanche côté chair et d’en éviter la peau comme le diable (trop grasse). La bonne idée : remplacer les marrons qui ballonnent par des légumes verts riches en fibres.

Faut-il se priver de dessert pour ne pas prendre de poids ?
A la lecture de cette question, on sent le cœur des sportifs les plus affûtés s’emballer. Pas de panique, là encore, le coach invite à utiliser son bon sens. Une bûche en mode sorbet (donc aux fruits) s’avère tout à fait silhouette friendly, contrairement aux préparations crème au beurre ou crème glacée, bien plus caloriques. Enfin, si on craque sur les chocolats, on prend soin de les savourer dans une version noire riche en cacao et dépourvue de tout fourrage (praliné, crème d’amande, noisette…) alambiqué.

Ultime conseil du coach Wellness : pratiquer un cours basé sur le HIIT (High Intensity Interval Training) avant les soirées de fêtes permet de brûler des calories encore plusieurs heures après l’effort. Une bonne occasion pour tester le biking façon Sprint™ ou le Grit™ dans sa version cardio, plyo ou force.

Envie de partager vos astuces minceur ? Rendez-vous sur la page Facebook de votre club de fitness premium à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Pexels – Textes : Skom.

Depuis que vous avez découvert la Zumba®, l’aquabiking et la pole dance, c’est plus fort que vous. Pas un jour ne se passe sans une séance dans votre club de fitness préféré. Est-ce bénéfique ? Le point avec le coach Wellness Sport Club.

Salle de sport

Musculation et fitness : les résultats dépendent de la régularité
En matière de sport, qu’il s’agisse d’entraînement fonctionnel, de musculation traditionnelle ou de cours de fitness collectifs (Bodypump™, Grit™, RPM™), on garde à l’esprit une chose : régularité rime avec résultat. Et par régularité, on entend, 2 à 3 voire 4 séances hebdomadaires pour perdre du poids, galber sa silhouette ou booster ses performances. A noter : il vaut mieux 4 séances de sport d’une heure que 4 heures de sport réalisées en une seule fois. Cela signifie-t-il qu’une séance de remise en forme quotidienne serait encore plus efficace ? Non car le corps – et le muscle – ont besoin de repos pour récupérer et… pour profiter des bienfaits d’une activité physique !

Muscu, récup’, dodo !
C’est le nouveau métro boulot dodo de tout sport addict qui se respecte. Après une séance intense de musculation, de Sprint™, de Grit plyo™, le corps a besoin de se reposer pour recharger ses batteries et réparer la musculature lésée par l’effort. Les courbatures en sont d’ailleurs le symptôme numéro un. Elles incarnent un bon curseur pour rester à l’écoute de son corps lorsqu’il réclame une pause fitness. Inutile donc de se programmer une séance explosive chaque jour sous peine de flirter avec le risque de blessure ou de surmenage. Les bons tips : on se repose, on dort, on mange et on boit pour compense la perte hydrique !

Le bon combo fitness
Si vous faites partie de celles et ceux qui ne peuvent pas mais alors vraiment pas faire l’impasse sur une séance dans leur centre de remise en forme préféré, il existe une solution. En mixant les activités sportives, vous évitez surmenage et surstimulation musculaire. Le bon mix ? Associer vos cours de fitness cardio (step, Bodyattack™, RPM™) ou de renforcement musculaire (cross trainingBodysculpt™…) à des activités douces de type gym soft ou yoga. A faire en complément : une pause récup côté hammam, sauna ou jacuzzi.

Besoin d’un conseil remise en forme ? Rendez-vous dans votre club de fitness premium à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne !

Crédit photo : Alain Rico – Textes : Skom.

On les veut rebondies et fermes, galbées sans être trop développées. Et pourtant, en matière de musculation spéciale fesses, on répète toujours les erreurs qui nous conduisent à l’échec. Les conseils du coach pour perdre nos mauvaises habitudes, c’est maintenant.

Muscler ses fesses

1 – Fitness ou musculation : garder la même routine
En matière de renforcement musculaire, comme en amour, rien de pire que la routine ! Habitué aux mêmes efforts, le muscle ne travaille plus aussi intensément au bout de quelques temps. Pire, il s’adapte pour minimiser l’effort ! Résultat : on peut faire un maximum de séries sur les appareils fitness les plus perfectionnés du monde sans atteindre ses objectifs. Le bon combo : alterner régulièrement cours collectifs ciblés de type CAF, exercices (squats, fentes…) sur l’espace de musculation et travail sur machine (tapis de course incliné, elliptique…).

2 – Ne pas utiliser de charges par peur de gonfler
Trop souvent, on zappe les poids par peur de se transformer en body builder à l’issue de quelques séances de remise en forme. Erreur ! L’utilisation de poids bien choisis réveille les muscles et permet de galber certaines zones sans pour autant les faire exploser. C’est d’ailleurs sur ce principe que s’appuient le Bodypump™ et le Bodysculpt qui associent charges et travail cardio. On n’hésite donc plus à enchaîner furieusement squats et fentes chargés pour se faire de jolies fesses !

3 – Tout concentrer sur les fessiers
Cela pourrait sembler logique. Pour sculpter les fesses, on muscle… Les fesses ! Pas si simple si l’on vise une silhouette harmonieuse. A quoi bon un fessier rebondi si avant et arrière des cuisses arborent une couche capitonnée toute molle ? Vous avez compris ! Pour un rendu esthétique, on cible les muscles alentours à l’aide de concepts de type RPM™, Sprint™ ou aquabike qui stimulent particulièrement le bas du corps.

4 – S’entrainer sur une seule machine fitness
Vous avez enfin trouvé l’appareil qui va bien ? Facile et agréable à utiliser, vous l’exploitez à chacun de vos passages au club de sport. D’ailleurs, c’est simple, vous n’en utilisez aucun autre tellement celui-ci vous semble adapté à vos objectifs. Vous avez tout faux ! Aussi efficaces soient-ils, les appareils de musculation isolent le muscle jusqu’à l’extrême pour certains, n’en stimulant alors qu’une partie. Le tip du coach : on associe mouvements traditionnels (fentes, squats, soulevés de terre), entraînement sur machines (Glute, appareils à abduction, elliptique…) et cours collectifs ciblés (CX Worx™, step…).

Pour d’autres conseils en matière de remise en forme, rendez-vous dans votre club de fitness premium à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne !

Crédit photo : Nordine Berkani – Textes : Skom.

L’eau compose pas moins de 60 à 70 % de notre corps. Autant dire qu’elle nous est vitale ! Le coach vous révèle pourquoi il faut en boire avant, pendant et après le sport. Vous allez être surpris !

Sport et eau

1 – L’eau et le volume de sang dans le corps
En plein cours de Zumba®, vous sentez la soif s’imposer tandis que vos performances déclinent ? C’est normal ! Si vous ne buvez pas assez, le volume sanguin diminue, impactant directement l’oxygénation des muscles. Résultat : les efforts deviennent de plus en plus difficiles à réaliser. Voilà pourquoi il convient de boire de l’eau avant, pendant et après l’effort. A noter : l’eau alimente également les glandes salivaires qui nous permettent d’avaler les aliments. Utile pour la collation post-fitness !

2 – Un rôle de lubrifiant côté articulations
L’eau alimente le corps en fluides et permet notamment la lubrification des articulations. Carrément indispensable pour bouger en cours de boxing, de Bodyattack™ ou de cross training ! Elle permet en outre aux yeux de ne pas se dessécher en favorisant la sécrétion de larmes. Et avouons-le, c’est tout même plus facile de faire du sport en y voyant clair !

3 – Boire pour éviter la surchauffe
En plein cours de Bodycombat™ ou de Grit Cardio™, vous suez à grosses gouttes, perdant ainsi jusqu’à plus d’un litre d’eau par heure. Efficace pour réguler la température du corps, la transpiration peut toutefois conduire à la déshydratation. En buvant régulièrement par petites gorgées, on évite le problème et on reste au frais.

4 – S’hydrater pour avoir une jolie peau
Un joli grain de peau et un teint éclatant, on en rêve ! Si hammam et sauna garantissent un effet jolie peau, l’eau permet l’hydratation de l’épiderme en profondeur. En prime, elle favorise l’élimination des toxines, en partie responsables du teint gris et froissé. Une bonne raison de plus pour ne pas s’en priver !

Les « bon à savoir » du coach
N’attendez pas d’avoir soif pour boire, anticipez ! Le corps a besoin d’eau et particulièrement à l’occasion d’une activité sportive. Ayez donc le réflexe bouteille d’eau à chaque visite dans votre salle de sport Wellness. Si vous prévoyez de vous adonner à une séance particulièrement intense, vous pouvez aussi consommer une boisson isotonique qui limitera la perte en sels minéraux liée au phénomène de sudation. Bon sport !

Rendez-vous dans votre salle de sport premium à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne pour en savoir plus !

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Bodypump™, Grit cardio™, Sprint™… Aiguillonné par le désir d’un ventre plat, vous avez pratiqué le fitness avec ardeur pendant des mois, enchaînant les works out et les séances de musculation les plus intenses. Et pourtant, votre ventre reste désespérément rond. Les conseils du coach pour en finir avec les ballonnements.

Astuces pour un ventre plat

Du CX Worx™, du CAF et du Pilates pour stimuler les abdominaux
Rien de tel qu’un cours ciblé sur les abdominaux pour stimuler le transit, raffermir la ceinture abdominale et ainsi venir à bout des ballonnements. CX Worx™ stimule en seulement 30 minutes tout le centre du corps et ce, de manière hautement cardio. Plus classique, le CAF renforce en profondeur, à l’instar du Pilates qui stimule tous les groupes musculaires grâce à des postures multiples accompagnées d’une contraction abdominale prolongée. A programmer aussi dans votre agenda : un cours de yoga anti-stress pour les ballonnements liés au stress et une marche digestive sur l’espace cardio de votre centre de remise en forme.

Sport et nutrition : top 5 des aliments à éviter
En complément de cours de fitness ciblés, attention à la nourriture. Certains aliments doivent être évités. Le lait en fait partie. S’il est riche en calcium, il est difficile à digérer et doit être consommé avec modération (lait, fromages). Les légumineuses (lentilles, pois, fèves, haricots blancs…), extrêmement intéressantes sur un plan nutritionnel, ont tendance à fermenter dans le tube digestif et doivent donc être cuisinées avec parcimonie. C’est aussi le cas du chou, chou-fleur, chou de Bruxelles… Côté boissons, on privilégie l’eau plate, dépourvue de gaz et on oublie le chewing-gum de fin de repas qui pousse à avaler de l’air.

Les tips du coach Wellness Sport Club
Certaines épices possèdent une action ventre plat avérée. Il en va ainsi pour le cumin, la cardamome et le gingembre. Parfait pour agrémenter des légumes vapeur (moins agressifs pour l’intestin que des légumes crus). Côté méthodo, les repas doivent être pris assis, dans une ambiance calme et en pleine conscience. On oublie donc le sandwich consommé au pied levé entre deux rendez-vous. D’ailleurs, pour favoriser la digestion, le coach recommande de mastiquer soigneusement ses aliments en n’oubliant pas de respirer.

Puur d’autres conseils ciblés, rendez-vous dans votre centre de remise en forme premium Wellness à Lyon 3 VendômeLyon 7 GambettaTassin la Demi-LuneVilleurbanneBesançon !

Crédit photo : Agence Melbourne – Textes : Skom.

Faut-il faire du sport (musculation fitness), se priver côté alimentation ou jouer la pause détox plusieurs semaines avant le grand soir ? Les conseils du coach pour tenir le cap en cette période riche en chocolat, champagne et autres menus plaisirs ultra-caloriques.

Fitness à Noël

Erreur n°1 : se dire qu’on reprendra le sport après les fêtes
Quitte à faire des écarts alimentaires, autant arrêter le sport qui ne sert à rien en période d’excès. Faux et archi-faux ! Rien ne doit vous empêcher de pratiquer vos deux ou trois séances de musculation ou de cardio-training chaque semaine. D’autant que les calories consommées en quantité seront effacement brûlées à l’occasion d’un cours d’aquabiking, de Bodyattack™ ou de RPM™ ! Et puis, soyons honnêtes, il est toujours difficile de s’y remettre après une pause fitness alors qu’une pratique régulière entretient la motivation. A faire aussi au quotidien : se forcer à bouger en marchant (descendre un arrêt de bus avant l’arrêt habituel), préférer les escaliers aux escalators, s’étirer chaque matin au réveil.

Erreur n°2 : sauter des repas pour se réserver en vue du repas de Noël
C’est décidé, aujourd’hui, pas de petit déjeuner ni de déjeuner et encore moins de collation ! Objectif : réduire le nombre de calories prises dans la journée avant le grand dîner ! Bonne ou mauvaise idée ? Très mauvaise en fait ! Le corps, n’appréciant guère la privation, risque de stocker plus que d’habitude. Et on ne parle même pas de la fringale qui risque de s’emparer de votre estomac à la vue des plats de fête. Le bon tip ? On prend un petit-déjeuner équilibré, un déjeuner riche en fibres et une collation à l’heure du goûter afin d’éviter la faim compulsive au moment du dîner. Le must : se caler un work out mixant cardio et renforcement musculaire dans la journée.

Erreur n°3 : programmer une détox plusieurs jours avant les fêtes
Avis à tous les adeptes de cure détox ! Mettre son corps à la diète pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines, c’est bien. Lui infliger un dîner de Noël en guise de récompense, c’est criminel ! Pourquoi ? Le corps, débarrassé de ses toxines et habitué à une alimentation saine et riche en fibres, a besoin de temps pour se réadapter à une alimentation classique. Voilà pourquoi consommer brutalement un repas aussi riche qu’un repas de Noël constitue une agression pour l’organisme. La bonne idée : miser sur le sport avec la pratique de cours de type Bodypump™ ou Bodysculpt efficaces pour brûler un maximum de calories tout en tonifiant le corps.

Rendez-vous auprès de l’équipe sportive de votre salle de sport Wellness à Lyon 3 VendômeLyon 7 GambettaTassin la Demi-LuneVilleurbanneBesançon pour en savoir plus !

Crédit photo : Nicole De Khors sur Burst – Textes : Skom.

Exercice basique de remise en forme, le gainage a tout bon côté ventre plat et taille de guêpe. Si faire la planche semble accessible à tous les amateurs de fitness ou de musculation, tenir la posture correctement sur la durée requiert quelques règles que le coach nous dévoile. Décryptage.

Exercice gainage Wellness Sport Club

Gainer : pour renforcer les muscles en profondeur
Vous entendez souvent parler de gainage à la salle de sport sans vraiment savoir de quoi il retourne ? Le gainage exige une contraction musculaire maintenue dans le temps pour un renforcement en profondeur. A titre d’exemple, des cours de fitness de type Pilates, CAF ou CX Worx™ exploitent cette technique. Le résultat ? Des fesses béton, un ventre plus plat et une taille affinée. Mais d’autres parties du corps en profitent. Avec un exercice basique tel que la planche, le dos, les épaules et même la poitrine se renforcent. A condition de bien pratiquer l’exercice. Rendez-vous sur l’espace fonctionnel de votre club de sport !

Comment faire la planche
Pour bien réaliser cet exercice de gainage, on prend appui sur la paume des mains et sur la pointe des pieds, bras écartés selon la largeur des épaules. Le dos droit, on maintient la posture jusqu’à ce que ça brûle vraiment. 30 secondes, 1 minute, 3 minutes… la durée varie selon le niveau de pratique. Le tip du coach pour tenir le coup : miser sur la respiration et sur la concentration.

La planche côté fesses et bassin
Une erreur fréquente consiste à baisser le bassin de manière trop importante, sollicitant ainsi le dos de manière inadaptée. Autre erreur posturale : le bassin levé trop haut qui permet de gagner en facilité mais qui fait perdre en efficacité. Ce que l’on doit retenir pour bien réaliser l’exercice : on ne cambre jamais le dos et on contracte les fessiers. Résultat : un gain de stabilité salvateur !

Et la tête !
L’erreur number one à ne pas commettre : laisser tomber la tête et le cou ou au contraire, relever le tout à outrance. Dans les deux cas, l’alignement vertébral de la nuque n’est pas respecté, ce qui risque d’entraîner tensions dans le haut du dos et au niveau des épaules en plus des douleurs cervicales. Le conseil du coach : on regarde droit devant soi pendant l’exercice de gainage et on pense à la ligne droite que la colonne doit former.

Abdominaux : nos alliés pour la planche !
Si on pratique le gainage afin de se faire un ventre plat, le b.a.-ba constitue à contracter ses abdos pendant l’exercice ! A faire : rentrer le ventre en imaginant que le nombril vient se plaquer contre la colonne vertébrale.

Les épaules et les bras pendant l’exercice fitness
On évite à tout prix de faire les épaules rondes pour ne pas les solliciter de manière inadaptée. La bonne méthodo : ouvrir  la poitrine et en ramenant  les épaules vers les omoplates. Quant aux bras, l’écartement doit correspondre à la largeur des épaules.

Besoin d’un conseil en matière de gainage ? L’équipe sportive de votre centre de remise en forme premium Wellness Sport Club vous attend à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne !

Crédit photo : Wellness Sport Club – Textes : Skom.

Vous grelottez à l’idée de faire du vélo l’hiver ? Avec le biking indoor, pas d’excuses ! Le coach vous donne rendez-vous dans le studio de votre club de sport pour une session RPM™ mémorable. A vos guidons !

Séance biking RPM et Sprint Wellness Sport Club

Cycling indoor : pourquoi vous allez adorer
C’est un studio à l’éclairage psychédélique qui accueille les cours de biking (RPM™, Sprint™). Au rendez-vous, une vingtaine de montures fitness à la pointe de la technologie. Vissés au sol, les vélos de bike offrent une position ergonomique conçue pour l’intensité. Du côté de l’ambiance sonore, ça déménage franchement. Playlist punchy et speech énergique du coach boostent le niveau d’adrénaline dès le début des cours. Prêt à vous dépasser ?

Biking : intensité cardio et cuisses béton
Quand on aime, on ne compte pas. Si vous recherchez le dépassement de soi et l’effort cardio de haute intensité, vous êtes au bon endroit. Du traditionnel cours de bike façon RPM™ au Sprint™ basé sur l’HIIT (High Intensity Interval Training), le cycling met avant tout l’endurance à l’épreuve. Heureusement, lorsqu’on commence à faiblir jusqu’à voir trouble, on se sent tout à coup porté par l’effet de groupe qui incite à serrer les dents pour poursuivre la course. Côté mollets, quadriceps et fessiers, honnêtement, ça brûle durant les pics dont l’intensité titille jusqu’à la moindre fibre musculaire. Le résultat ? Des jambes et des fesses affinées et galbées à  l’issue de quelques séances (régulières évidemment).

RPM™ et Sprint™ : bon pour la ligne et pour le moral
Parmi les cours de fitness les plus calorivores, on cite le bike ! Avec plus de 600 calories brûlées pendant la séance, c’est l’effet silhouette assuré. Côté mental, les effets du bike risquent de faire pâlir les psys puisque l’effort produit à l’occasion d’un cours booste la sécrétion d’endorphine alias l’hormone du bonheur. On ressort du cours à la fois euphorique et comme perché sur un petit nuage zen. Précieux pour échapper à la déprime saisonnière !

Votre salle de sport Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne vous invite à tester le bike. Foncez !

Crédit photo : MCS Eclairage – Textes : Skom.

Vous songez à arrêter de fumer mais n’osez pas. En cause, la peur de grossir. Prise de poids info ou intox ? Le coach de votre centre de remise en forme Wellness fait le point.

Arret fumer prise de poids

Prise de poids et arrêt de la cigarette : une fatalité ?
Les études* sont formelles. Si un tiers des fumeurs ne prend pas un gramme, les autres prennent en moyenne entre 4 et 5 kilos sachant que la prise de poids peut atteindre (au pire) les 10 kilos et au-delà. Quels sont les critères différenciants ? Les personnes en dessous de leur poids de forme reprendraient leurs kilos manquants à l’arrêt du tabac, à l’instar de celles qui se privaient côté nourriture. Autres  raisons de la prise de poids post arrêt : le manque d’activité physique (fitness, musculation, sport en extérieur, marche à pied…) et la quantité de tabac consommée avant l’arrêt (plus de 15 cigarettes par jour = plus de risques de grossir).

* Source : Tabac infos service

Ce que vous devez savoir pour ne pas grossir
La nicotine possède un effet minceur avéré. Elle réduit l’appétit, augmente les dépenses énergétiques et ralentit le stockage des graisses. Retrouver l’appétit tout en subissant le stress dû au manque peut entraîner un regain d’intérêt pour le grignotage. Attention aux sucreries et aux aliments gras ! Et pour ne rien arranger, l’arrêt du tabac restaure l’odorat donc le goût. Oups. Autant de bonnes raisons pour revoir le contenu de son réfrigérateur et de ses placards histoire d’éviter les tentations. Côté sport, si un minimum de 30 minutes de marche par jour entretient la mécanique, on pense à planifier des séances de sport ciblées. Objectif : retrouver de l’énergie, brûler des calories et chasser le stress !

A chaque objectif son cours de fitness
Parce que la nicotine stimule les hormones liées au plaisir, à la sérénité et à la concentration, son arrêt entraîne stress, fatigue et irritabilité. Pour compenser, on se jette sur des activités sportives de type yoga énergie ou qi-gong et on recharge illico ses batteries. Et comme la cigarette augmente le métabolisme de base, on remplace son action par celle du muscle que l’on s’emploie à galber. Opération Bodypump™, cross training et Grit™ de rigueur ! Côté calories, des cours énergivores tels que RPM™, step ou aquabike peuvent être pratiqués chaque semaine. Enfin, pour chasser le stress, rien de tel qu’ne séance de Bodybalance™ ou de yoga anti-stress ! Le tip du coach : comptez les jours écoulés et les économies réalisées afin d’éviter la rechute.

Rendez-vous dans l’un des centres de remise en forme premium Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne pour en savoir plus !

* Selon planning des clubs.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Manque de concentration, déficit de confiance en soi, stress, moral en berne… on passe parfois de l’un à l’autre de ces états en se demandant quoi faire pour sortir de cette spirale infernale. Le coach propose sa solution fitness. Décryptage. 

Bien être fitness

De la danse fitness pour booster la joie de vivre
Les études le prouvent. Des cours collectifs dansés de type Zumba® agissent positivement sur le moral. Voilà une excellente raison pour tester les séances de danse fitness qui figurent au planning de son club de sport Wellness. Sh’Bam™, Bodyjam™, pole dance ou danse orientale… on n’hésite pas à caler un essai dans son agenda !

Du cross training pour développer la sociabilité
Sous les encouragements du coach et porté par l’énergie du groupe de cross training, on se surprend à réaliser deux fois plus de squats sautés, fentes chargées et autres mouvements de musculation que ce que l’on avait imaginé.  Le tout, dynamisé par un bel esprit de groupe qui fait du bien. A tester aussi : le boxing pour des interactions punchy.

Du Bodycombat™ pour canaliser ses ardeurs
Quand la colère gronde, mieux vaut trouver un exutoire sportif. Savant mélange de sports de combat et d’arts martiaux, Bodycombat™ permet de se défouler sans pour autant blesser quelqu’un (ou se blesser) puisque le cours ne comporte pas de coups directs. Dans le même esprit : le boxing qui combine intensité cardio et méthodes de combat.

Du yoga pour affûter la capacité de concentration
Du genre à zapper tout le temps et à oublier les rendez-vous les plus importants ? Un cours de yoga par semaine s’impose ! En obligeant l’esprit à se recentrer tout en optimisant la respiration, cette discipline ancestrale invite à la maîtrise de soi et restaure la paix des esprits les plus tourmentés. A pratiquer en complément : le tai-chi et le qi-gong.

De la pole dance pour relancer la confiance en soi
Déjà essayé de vous balancer gracieusement suspendue à une barre métallique et ce, la tête en bas ? En incarnant de véritables challenges sportifs, les postures de pole dance mettent le corps et le mental à l’épreuve. Chaque figure réalisée agit comme un ego boost qui redynamise. Un must !

Pour tester les cours collectifs* cités dans cet article, rendez-vous dans l’une des salles de sport Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

* Selon planning des clubs.

Crédit photo : Agence Melbourne – Textes : Skom.

Adepte du cours de Zumba® ou d’aquabike entre midi et deux, vous hésitez sur le meilleur moment pour croquer votre sandwich vegan ? Dévorez les conseils du coach !

Fitness et déjeuner

Fitness et musculation : à quelle distance des repas faut-il s’entraîner ?
Que vous soyez pratiquant de pole dance, de Bodypump™ ou de cross training, le coach conseille d’attendre entre 2 et 3 heures après un repas pour se lancer dans une activité physique. Plus simple en effet de bouger son corps sans  se sentir totalement boudiné dans son legging ou lesté par un repas pris 10 minutes avant (et à toute vitesse !). Plus scientifiquement, la digestion monopolise un afflux sanguin important, privant les muscles d’une partie de l’irrigation nécessaire à leur bonne oxygénation. Et ça se sent coté performances donc… le cassoulet avant la musculation, on évite à tout prix !

Comment gérer la sensation de fringale avant la séance de sport ?
Lorsque le petit déjeuner remonte à plus de 6/7 heures, le corps doit être alimenté en énergie pour lui éviter le phénomène de réflexe de stockage qui suit le manque. Et comme on n’est jamais à l’abri d’une bonne vieille hypoglycémie qui laisse raplapla, on adopte le réflexe boisson protéinée ou barre énergétique afin de fournir à l’organisme les éléments dont il a besoin pour assurer dignement durant son cours de boxing.

Les avantages à prendre son repas après le sport
La méthodo « entraînement d’abord/repas après » donne d’excellents résultats dans le cadre d’un programme minceur. Et pour cause, dans ce cas de figure, l’apport énergétique est inférieur à la dépense au moment de l’effort. Imparable pour puiser dans les réserves ! Autre intérêt à caser son cours de Bodysculpt™ avant la pause dej’, on a moins faim en sortant d’un cours de fitness qu’avant de s’y rendre.

Bon à savoir : certaines disciplines se pratiquent toujours de préférence à jeun afin d‘éviter toute sensation d’inconfort. C’est le cas de cours de fitness tels que le yoga qui nécessite la réalisation de postures pouvant comprimer les viscères. On n’imagine même pas ce que ça pourrait donner le ventre plein !

Besoin d’un conseil sportif, santé, diététique ? Rendez-vous dans votre salle de sport Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

C’est acté, votre prochain cours de Cross Training se déroulera en legging de sudation. Objectif : faire fondre vos cuisses et les alléger de toute trace de cellulite en un temps record. Bonne ou mauvaise idée ? Le coach démêle le vrai du faux.

Sport et vetements de sudation

Qu’est-ce qu’un vêtement de sudation ?
Imaginez Batman en train de sautiller en plein cours de Zumba® avant d’enchaîner sur sa séance de Bodyattack™. Non, on rigole. Fini le temps où le vêtement de sudation s’apparentait à notre K-Way d’écolier. Désormais, ceintures de sudation, shorts, cyclistes, combinaisons et autres leggings la jouent fashion. Stylé fitness, le nouveau vêtement de sudation exploite le néoprène, le PVC ou d’autres fibres synthétiques réputées pour leur capacité à conserver chaleur et humidité. Plutôt confortable en raison d’une souplesse exemplaire, il autorise le mouvement et c’est plutôt une bonne nouvelle lorsque l’on sait que son efficacité est liée à la pratique d’une activité physique.

Efficace pour maigrir ?
Oui et non. Porter une tenue de sudation sur son canapé pour regarder sa série favorite en grignotant ne fait pas perdre de poids. En revanche, utiliser un vêtement de sudation à l’occasion d’une séance de musculation ou d’une session de cross training peut favoriser l’amincissement. Attention toutefois. Sur la balance, les kilos s’envolent mais il  s’agit majoritairement d’eau. Le bon combo : une tenue qui va bien, 2 à 3 séances de sport hebdomadaires et une alimentation en phase avec les objectifs visés.

Tenue de sudation : les plus
On dit oui à la tenue de sudation pour transpirer et donc détoxifier l’organisme. Autre effet du legging ou, mieux, de la combinaison, ces vêtements fitness augmentent la température corporelle. Parfait pour s’échauffer en deux temps trois mouvements et pour atténuer la fatigue musculaire après l’effort. Enfin, action non négligeable de ces vêtements techniques, à l’instar du sauna, ils font la peau douce. Pour terminer, parce qu’il est drainant, un bermuda de sudation ou un legging s’avère intéressant pour lutter contre la cellulite provoquée par la rétention d’eau.

Tenue de sudation : les moins
On dit non à une utilisation sur la durée et systématique sachant que les vêtements de sudation peuvent provoquer des irritations (effet de macération). Autre inconvénient : en favorisant la perte hydrique, ils privent l’organisme des vitamines et des sels minéraux associés sans compter les risques accrus de déshydratation responsables de malaises et de blessures. A utiliser avec modération donc.

D’autres questions sport et technique à poser ? Rendez-vous auprès de l’équipe sportive de votre salle de sport Wellness à Lyon 3 VendômeLyon 7 GambettaTassin la Demi-LuneVilleurbanneBesançon…..

Crédit photo : Becca Matimba sur Unsplash – Textes : Skom.

Le saviez-vous ? Dormir favorise la production de masse musculaire au détriment de la masse grasse. Découvrez les bienfaits étonnants d’une bonne nuit de sommeil grâce aux explications du coach Wellness Sport Club !

Musculation et sommeil

Le sommeil : un atout minceur
Miser sur le sport et les efforts associant cardio et renforcement musculaire (Bodypump™, Bodysculpt, boxing…) pour perdre du poids, c’est bien. Associer à ce type de programme fitness une alimentation équilibrée, c’est encore mieux. Il manque cependant un volet décisif et non des moindres, une bonne nuit de sommeil réparateur durant laquelle le corps se ressource. Ce moment off permet à l’organisme de réguler la production de graisse et son stockage. En cas de nuit trop courte, notez que la sensation de satiété se dérègle, pouvant ainsi déboucher sur des envies de grignotage compulsif. Cachez donc ce paquet de chips que je ne saurais voir ! D’ailleurs, d’une manière générale, le manque de sommeil augmenterait l’appétit. A prendre en compte donc si vous cherchez à perdre du poids !

Le sommeil : un atout pour produire du muscle
C’est la nuit, pendant que l’on dort, que le corps se régénère. De nouvelles cellules remplacent les cellules mortes. Les micro-lésions subies par les muscles pendant une séance de musculation, un cours de Grit™ ou de cross training se réparent à cette occasion. Pendant cette phase de récupération, le corps fabrique du muscle. Autrement dit, pour se transformer et progresser,  le sommeil s’avère tout bonnement indispensable. Avis à tous les amateurs de musculation qui se demandent pourquoi leur masse musculaire n’évolue pas malgré un régime et des efforts adaptés. Penchez-vous sur votre quota sommeil, il vous manque sans doute quelques heures !

Et la performance dans tout ça ?
Souvenez-vous de votre dernière nuit blanche et de la journée qui a suivi. Sensation de corps lourd, esprit embrumé, difficultés à se concentrer… Autant de symptômes liés à la fatigue bien peu compatibles avec la recherche de performance. Bien dormir favorise la concentration et booste le mental qui peut alors viser un objectif clairement défini. Le tip : prendre des cours de yoga énergie pour affûter sa capacité de concentration et s’accorder au moins le laps minimum de sommeil requis (à chacun son nombre d’heures). Bonne nuit !

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous dans votre salle de sport Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Floris Jan-Roelof Huiskamp – Unsplash – Textes : Skom.

Les études le prouvent. Faire du sport en musique donne des résultats probants. Plus de rythme, une concentration accrue, découvrez tous les bienfaits d’une playlist fitness pour accompagner vos séances.

Faire son sport en musique

Les cours collectifs : un exemple qui en dit long
Cours de RPM™, de Bodypump™ ou d’aquabike ont tous un point en commun. Ils se pratiquent toujours en musique. Et ce n’est pas le fait du hasard mais le résultat d’une efficacité reconnue. Il n’y qu’à tester pour s’en apercevoir. Maintenir un rythme et suivre des enchaînements en cadence s’avère plus facile en musique, d’autant que le corps a tendance à réagir aux battements par minute (BPM) en calant le rythme cardiaque sur le tempo. Belle mécanique non ? Et surtout, explication rationnelle pour démontrer le fait qu’on dépasse bien plus volontiers ses limites lors d’un cours de bike en groupe et en musique que seul sur son vélo. A bon entendeur…

Plus de concentration pendant la séance de sport
Avez-vous remarqué comme vous étiez plus rapide et plus efficace lors de vos séances de musculation ou de cardio-training avec un casque vissé sur les oreilles ? En vous isolant des bruits environnants, la musique vous évite également de prendre part aux conversations du plateau de musculation, tout du moins durant la session. Un vrai plus pour maintenir le rythme et enchaîner pompes, squats chargés et autres exercices de levage ou de tirage sans se sentir parasité par les distractions alentours.

Un tempo qui s’adapte à votre entrainement
Le top à faire avant une séance de sport ? Composer la playlist ultime pile poil pensée pour votre programme du moment. On attaque par des morceaux pêchus mais pas technos pour l’échauffement avant de partir en freestyle sur les pics cardio pour redescendre en rythme sur les temps plus calmes. Et pour les étirements, cap sur des morceaux planants histoire de filer en douceur vers la case hammam ou sauna. Pas belle la vie ?

Envie de révolutionner vos séances de sport en salle ? Poussez donc la porte d’un centre de remise en forme premium Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne !

Crédit photo : Freepik – Texte : Skom.

Pour profiter à fond d’un séjour en montagne, rien de tel qu’une bonne préparation fitness. Hygiène de vie, exercices à privilégier, le coach de votre centre de remise en forme Wellness vous dit tout !

Ski, snowboard préparation fitness

Ski, snowboard : pourquoi se préparer ?
Si vous vous demandez quelle est l’utilité d’une préparation physique à 3 mois des vacances à la neige, lisez ce qui suit ! Débarquer sur les pistes met vite les cuisses et le cardio à l’épreuve. Souvenez-vous l’hiver dernier, lorsque, bloqué à mi-descente par une crampe aux quadriceps, vous avez dû laisser filer vos amis devant. Humiliation suprême, le lendemain, c’est le souffle qui ne suivait plus. La bonne nouvelle, c’est que vous avez évité la blessure. Cette année, pour aborder vos sessions glisse avec une condition physique au top, suivez le guide !

Les bons cours fitness pour des cuisses béton
En matière de glisse, la cuisse, c’est un peu le nerf de la guerre. Le tip du coach : on affûte ses quadris grâce à la pratique de cours fitness ciblés et d’exercices de musculation. Du côté de la salle de cours collectifs, des concepts de type Grit Plyo™, Bodypump™, cross training et autres RPM™ ou Sprint™ promettent de stimuler les cuisses comme il faut. En complément, on n’oublie surtout pas le célèbre exercice de la chaise sans la chaise (justement, c’est ça qui est drôle) auquel on ajoute fentes et squats chargés si possible. La bonne fréquence ? 3 fois par semaine constitue un idéal tandis que 2 séances hebdomadaires correspondent au minimum requis pour obtenir des effets. Ça, c’est dit !

L’entraînement cardio qui fait la différence
Au-delà des cuisses qui chauffent au moment de la descente, le cardio s’emballe et doit suivre. Pour gagner en endurance et gérer son souffle tout au long des pistes, on se jette sur des sessions vélo, rameur ou tapis de course. Vous préférez l’effet de groupe qui donne des ailes ? Optez pour des cours super punchy de type Bodyattack™, step ou Grit cardio™. Intensité et dépassement de soi garantis !

Alimentation : pour ou contre le fromage fondu ?
La question est posée. Que penser de la raclette, fondue et autres spécialités fromagères côté forme ? Réponse du coach : contrairement aux idées reçues, il est inutile de manger gras pour luter contre le froid. Dommage… Mais si ça nous fait vraiment plaisir alors on craque de temps en temps et pour le reste, on mise sur les féculents pour l’énergie, sur les légumes pour les fibres et sur la collation de type fruits secs et barres énergétiques pour éviter le coup de pompe. A noter : l’alcool déshydrate, pensez-y lorsqu’on vous propose un Génépi !

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous dans votre salle de sport Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Freepik – Textes : Skom.

Trop de travail, trop de pression, trop de stress ont eu raison de votre énergie ? Découvrez 5 cours de fitness capables de recharger vos batteries.

Aquabiking Wellness Sport Club

1 – Fitness en piscine et aquabike
Ah le vélo dans l’eau ! Redoutable pour rebooster le pep’s, un bon cours d’aquabike cumule les bienfaits du pédalage cardio et de l’hydro-massage. Le corps soutenu par le vélo et les membres portés par l’eau, on en oublierait presque l’effort physique. Idéal pour se changer les idées et remodeler sa silhouette à l’occasion d’une séance de fin de journée ! Dans le même esprit :  l’aquagym qui permet de raffermir le corps en douceur.

2 – Un cours de danse
Que l’on soit plutôt danse orientale, Zumba®, Sh’Bam™ ou pole dance, le bon cours de danse est celui qui nous fait tout oublier, y compris la fatigue ! Avec la danse, on expérimente le sport passion, l’activité de pur loisir durant laquelle l’effort ne se fait (pratiquement) pas sentir. La bonne idée : bouger son corps entre amis pour amplifier encore le côté festif et ludique des cours.

3 – Un cours de yoga énergie
En mode raplapla ? A pratiquer sans compter, le yoga énergie enchaîne  des postures connues pour relancer les flux énergétiques. Parfaitement adapté si l’on a envie d’une activité soft dépourvue d’impacts ou d’effort cardio intense. A tester aussi : un cours de yoga anti-stress si on se sent tendu en plus d’être fatigué.

4 – Un cours de stretching
Parfois, la fatigue entraîne des douleurs un peu partout dans le corps et notamment au niveau du dos. Une séance de stretching s’avère ici toute indiquée ! Bras, épaules, lombaires, fessiers, cuisses, jambes… tout y passe. Les muscles étirés se décontractent et gagnent en souplesse. Le stress laisse la place à une sensation d’apaisement qui défatigue. Le must : se payer un détour par la case sauna, hammam ou jacuzzi pour couronner le tout !

 5 – Un cours de tai-chi ou de gi-gong
Des mouvements fluides, de l’amplitude, un travail sur la respiration, un max de concentration… les bienfaits de ces disciplines ancestrales foisonnent. Effet garanti sur les esprits fatigués et les corps vidés de leur énergie !

Pour tester ces cours*, rendez-vous dans votre centre de remise en forme premium Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

* Selon planning du club.

Crédit photo : Agence Melbourne – Texte : Skom.

20, 30 ou 50 litres. Multipoches, format tube ou rectangle, pas toujours facile d’opter pour le bon sac de fitness. Que l’on soit plutôt cours collectifs, plateau de musculation ou piscine, le coach fait le point sur les critères à prendre en compte.

sac-de-sport

Un sac de sport au format mini
Avis au accros du fitness qui se rendent à la salle de sport déjà en tenue, un sac de 20 litres suffit largement ! A l’intérieur, on case facilement la paire de baskets qui va bien, la bouteille d’eau et la serviette de sport. Et même le smartphone lorsqu’une poche spéciale est prévue. Le plus : le sac de sport 20 litres se range facilement après utilisation et entre sans encombre dans n’importe quel casier.

Un sac de sport au format medium
Vos cours de Zumba® et de Sh’bam™ se déroulent après le travail ? Optez donc pour un format 30 litres qui permet de transporter une tenue de sport complète (baskets, legging, brassière), deux serviettes (toilette et sport) ainsi que des affaires de toilette (gel douche,  shampoing, crèmes…). Le tip du coach : pour retrouver vos effets plus facilement, veillez à choisir un modèle de sac de sport équipé de plusieurs compartiments.

Un sac de sport au format maxi
Quand on aime, on ne compte pas. Vous, le sport, c’est plusieurs fois par jour. Voilà pourquoi il vous faut un sac d’au moins 50 litres. Objectif : transporter plusieurs tenues de sport en même temps. Pour éviter de se mélanger les pinceaux entre les vêtements déjà utilisés et les vêtements propres, on jette son dévolu sur un modèle multipoches équipé de zips. La bonne idée : le double système de transport comportant une sangle ajustable à l’épaule et des poignées.

Quelle forme, quel style ?
Vous voilà décidé sur la taille mais pas vraiment sur la forme ou le style de votre sac de sport. Pour trancher facilement, usez de votre bon sens. Vous emmenez votre sac au bureau ? Selon le secteur d’activité (finance VS communication), misez sur la sobriété ou au contraire sur le fun. Quand au tube ou au rectangle, c’est plutôt une question de préférence personnelle et de praticité qui vont orienter votre choix. Bon sport !

Découvrez le réseau fitness premium Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Rhone sur Unsplash – Textes : Skom.

La Zumba®, l’aquabike ou le yoga ont tous un point en commun. Ces disciplines se pratiquent en groupe et sous la houlette d’un coach. Si vous n’avez pas encore franchi le seuil de la salle de cours collectifs de votre club de sport, lisez ce qui suit, on parie que vous allez craquer !

Bodypump Wellness Sport Club

1/Vous débutez le fitness
Avis à tous les nouveaux inscrits au club de sport, les cours collectifs sont parfaits pour mettre un pied à l’étrier ! Que vous vous lanciez dans un cours de step, de Bodypump™ ou de stretching, le coach sportif est là pour vous enseigner le bon rythme et les bons mouvements. Parfaits pour éviter le faux pas ou la mauvaise posture, les cours collectifs respectent le niveau de chacun (inutile de vous mettre la pression donc) tout en apportant des bases solides. D’ailleurs, ils respectent toujours la sacro-sainte structure échauffement/chorégraphie/étirements. Le plus : l’opportunité de tester les activités au planning avant de trouver la discipline qui vous convient vraiment !

2/Vous détestez le sport solo
Pas envie de passer du temps seul sur un vélo, un elliptique ou sur le plateau de musculation ? Les cours collectifs possèdent ce petit plus festif qui fait du bien. Si l’énergie du coach réveille la salle, la musique colore l’ambiance et booste la motivation tandis que l’effet de groupe pousse à se dépasser. Le plus : la possibilité de venir entre amis, collègues de travail et de se faire de nouvelles connaissances sur place.

3/Vous adorez avoir le choix
Déjà enfant vous enchaîniez les activités. Votre leitmotiv de l’époque ? J’peux pas, j’ai piscine ! Et vous n’avez pas changé. Voilà pourquoi vous avez choisi Wellness et son planning de plus de 100 cours par semaine. Le top, c’est la diversité qui vous permet de d’expérimenter tour à tour danse, musculation, aquagym ou pur cardio. Alors, plutôt Bodyjam™ ou Bodycombat™ aujourd’hui ?

A noter : les cours collectifs se déroulent selon une chorégraphie réalisée en musique. Parfait pour mémoriser les mouvements et acquérir la technique ! Pour éviter toutefois aux muscles de s’habituer à l’effort (ce qui engendre une baisse des effets sur la silhouette) et aux pratiquants de se lasser, les enchaînements évoluent régulièrement.

Pour tester ces activités (selon planning des clubs), rendez-vous dans votre centre de remise en forme premium Wellness Sport Club à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne.

Crédit photo : Wellness Sport Club – Textes : Skom.

Que se passe-t-il dans la tête de la Zumba® girl, de l’aquabike addict ou du roi de la musculation ? Le coach lève le voile sur nos petits délires fitness. On parie que vous allez vous reconnaître !

Wellness Sport Club Cardio

1 – Pendant une session cardio (vélo, rameur, elliptique)
Aujourd’hui, c’est cardio. Sur votre vélo depuis 15 mn,  votre bouquin posé devant, vous lisez… la même phrase depuis 1 mn. Autant dire que ça fait 10 fois que relisez le même passage sans réussir à vous concentrer. Et là vous vous dites qu’un bon cours de yoga s’impose. Objectif recentrage, vite !

2 – Pendant un cours de yoga
Alors voilà, c’est motivé par cette histoire de bouquin que vous filez tout droit vers la salle de cours collectifs de votre centre de remise en forme. Au programme de votre séance de sport aujourd’hui, vous avez prévu du yoga. Traditionnel, anti-stress ou énergie, ce cours-là promet de vous ressourcer. Sauf que dès les premières minutes, les postures qui stimulent le bas du ventre vous rappellent à la réalité. Et là, le constat est sans appel. Non, définitivement non, vous n’auriez jamais dû manger de flageolets aujourd’hui…

3 – Pendant un cours de Bodyattack™, de step, de RPM™
Quel est le point en commun de ces 3 cours de fitness ? Leur intensité cardio et le coup de chaud qui va avec. Conséquence directe inévitable : vous transpirez. Jusqu’ici rien d’anormal sauf que… aujourd’hui, vous avez eu la bonne idée de piocher au hasard dans votre dressing et que c’est en mode 100 % coton que vous êtes venue au club de sport. Résultat : vous pensez à vos aisselles, à votre dos, pire, à vos fesses susceptibles d’arborer un joli marquage. Oups.

4 – Pendant un cours d’aquagym ou d’aquabike
Toute pimpante avec votre nouveau maillot fitness, vous dé-filez en direction du bassin aquatique de votre salle de sport préférée. Trop bien, d’autant que les effets des cours d’aquabike sont déjà visibles sur les capitons qui vous titillaient avant de vous inscrire. Le cours démarre doucement avant de s’intensifier. Tandis que vous pédalez, tonique dans la piscine, les éclaboussures volent. Vous recevez de l’eau dans les cheveux, sur le visage, dans les yeux. Et là, malgré le plaisir de ce bel effort partagé, votre cœur se fissure. Vous avez totalement zappé le maquillage waterproof !!!! Jusqu’à la fin du cours, vous pédalez en mode obession. Dans votre tête, la question existentielle du « panda or not panda » règne en maître. La prochaine fois, c’est décidé, vous passerez au make-up 0 % !

5 – Pendant un cours de cross-training
Super motivé, vous vous donnez à fond. L’entrainement fonctionnel, au fond, c’est vraiment ce qui vous correspond le mieux pour atteindre vos objectifs en terme de minceur et de performances. Et pourtant, en plein effort, tandis que vous puisez dans vos dernières ressources pour réaliser le mouvement ultime, vous pensez à… de la junk food ! Un bon plat bien gras, bien salé, bien saucé. Le must : le déguster avec un soda trop sucré en vous disant qu’avec toutes ces calories brûlées précédemment, vous ne risquez pas grand chose. Alors, vous plaidez coupable ? Le conseil du coach : prenez vite une collation après le cours pour chasser la fringale et les images de porn-food qui vont avec !

Avec Wellness Sport Club, accédez au must du fitness à BesançonClermont-FerrandGrenobleLyon Confluence 2e, Lyon Gambetta 7eLyon Vendôme 3eMarseille 8eTassin la Demi-LuneVilleurbanne

Crédit photo : Agence Melbourne – Textes : Skom.